Janvier 1994 s'est montré particulièrement doux (+2°6 C) par rapport à la normale, d'où peu de jours de gel. En revanche, ce mois aura été très pluvieux et venteux. Peu de neige et une insolation faible marquent également ce mois. Dans le Centre-Est, l'excédent pluviométrique bat le record de 1979.

Février 1994 est encore un mois relativement doux (+0°6 C). Beaucoup de perturbations tout au long du mois ont copieusement arrosé la zone, et aussi un peu de neige à signaler (le 20).

Par conséquent, l'Hiver 1993-1994 s'est révélé particulièrement doux, très humide et venté.

Mars 1994 est encore un mois particulièrement doux (+3°3 C) et agité avec beaucoup de vent et de la pluie fréquente. Pour le Centre-Est (avec 10°4 C) et le Nord-Est (avec 9°9 C), on bat des records de douceur de température moyenne mensuel datant respectivement de 1981 et de 1957.

Avril 1994 s'avère un mois enfin plus frais que la normale (-0°5 C) avec du gel tardif qui a nui aux cultures. C'est aussi un mois particulièrement humide et venteux. Il a même neigé en Seine-et-Marne le 10. L'ensoleillement est moyen.

Mai 1994 marque le retour de la douceur (+0°9 C). On note notamment 26°C le 3 à Paris-Orly. En revanche, la fin du mois était plus fraîche avec des températures maximales de 11°C à Abbeville, 12°C à Reims et 13°C à Nancy le 27. Si le mois est doux, il est aussi pluvieux. Ainsi dans le Nord-Est avec 118 millimètres, ce mois arrive en deuxième position des mois de mai les plus humides depuis 1957 après celui de 1983 (228 millimètres). Peu de soleil encore ce mois-ci ainsi que peu de vent.

Le Printemps 1994 a donc montré un temps très doux, très humide et venteux.

Juin 1994 a été un mois plus chaud que la normale (+0°8 C), plus sec et assez ensoleillé. On bat quelques records de chaleur le 1 avec 31°2 C à Melun (30°2 C en 1983) ou à Saint-Yan avec 30°8 C (30°1 C en 1983).

Juillet 1994 est un mois exceptionnellement chaud (+3°7 C). De nombreux records sont battus :
pour les températures maximales,
le 3, 36°C à Colmar (34°8 C en 1976), 34°6 C à Belfort (32°8 C en 1976) ;
le 13, 32°6 C à Toul (29°4 C en 1983), 32°3 C à Colmar (31°9 C en 1967) ;
le 23, 32°3 C à Metz (31°5 C en 1991).
pour les températures minimales,
le 2, 18°C à Bâle (17°7 C en 1987) ;
le 4, 21°6 C à Roissy (record mensuel 21°5 C le 16 juillet 1976), 21°3 à Besançon (19°C en 1950), 21°C à Toul (17°4 C en 1991), 20°7 C à Metz (19°6 C en 1952) ;
le 18, 18°7 C à Nancy (17°3 C en 1983), 19°C à Metz (17°9 C en 1964).
pour la moyenne des températures minimales moyennes,
16°8 C à Strasbourg (16°2 C en 1983), 16°5 C à Colmar (16°2 C en 1983), 15°6 C à Luxueil (14°6 C en 1983), 16°4 C à Belfort (15°8 C en 1983).
pour le nombre de jours de canicule, 12 jours à Paris (10 jours en 1959, 1976 et 1983).
Ainsi, ce mois de juillet est le deuxième plus chaud après 1983.
Si ce mois est caniculaire, il est également très orageux et très humide. Mais l'insolation est normale.

Août 1994 continue l'été avec une ambiance toujours chaude (+1°5 C), orageuse et humide. Le soleil est moyennement présent. Le vent s'est avéré fort sous les orages :135 km/h à Brétigny le 9.

L'Été 1994 s'est avéré très chaud et orageux.

Septembre 1994 est un mois frais (-0°7 C), avec une faible insolation, beaucoup de pluie et beaucoup d'orages.

Octobre 1994 est dans les normales saisonnières (+0°1 C) au niveau des températures. Le temps s'est avéré en général calme et ensoleillé, d'où moins de pluie par rapport à la normale. On note des records de précocité des gelées à Brétigny (-0°2 C) et à Melun (-0°6 C) le 5. La fin du mois est plus douce : 23°C à Strasbourg le 31 (22°C en 1968). L'excédent de l'ensoleillement est lié à la persistance d'un anticyclone continental centré sur l'Allemagne du 4 au 17 nous amenant de l'air frais et sec.

Novembre 1994 est exceptionnellement doux (+4°1 C), sec et maussade. Ainsi, il n'a pas gelé à Strasbourg ce qui ne s'était encore jamais vu depuis 1951 ! On bat des records de faible insolation : 16 jours d'insolation nulle à Villacoublay (15 jours en 1975), 53h10 d'insolation à Melun (59h en 1987).

L'Automne 1994 est relativement doux,   relativement humide, novembre ayant compensé septembre et octobre et maussade.

Décembre 1994 est un mois très doux (+2°9 C) et humide. C'est le deuxième mois de décembre le plus doux après 1974. Les précipitations ont été moyennement abondantes et peu fréquentes. L'insolation est plutôt excédentaire.

L'Année 1994 s'est montrée exceptionnellement chaude, perturbée et humide, peu de neige et de brouillard, beaucoup d'orages, une insolation plutôt faible.