Janvier 1995 est un mois marqué par une certaine douceur (+1°6 C), un temps très pluvieux et venteux, voire même orageux.
Si le début du mois est froid (jusqu'à -18°C à Luxeuil) et neigeux (8 centimètres de neige en Île de France, le 6), la fin du mois est très douce et très humide. Ainsi, le 25, il fait au meilleur de la journée au Bourget, 15°3 C, ce qui bat l'ancien record de 14°C datant de 1990.
Le cumul des précipitations est très exceptionnel du 17 au 29 janvier, puisque sur cette période, il tombe sur la zone entre 80 millimètres (dans l'Auxerrois) et 406,4 millimètres (à Lepuix sur le Ballon d'Alsace).
Ainsi, pour la zone, ce mois constitue un record de précipitations depuis 1949 ; on relève notamment à
Saint-Quentin 139,4 millimètres (115,2 en 1988) ;
Reims 126,6 millimètres (79,4 en 1984) ;
Langres 187,6 millimètres (165 en 1959) ;
Nancy 154,1 millimètres (127,9 en 1984) ;
Cambrai 147,3 millimètres (114,1 en 1988) ;
Trappes 136,2 millimètres (120,1 en 1988) ;
Villacoublay 148,1 millimètres (118,9 en 1988) ;
Abbeville 144,6 millimètres (134,1 en 1984).
L'insolation est assez proche de la normale.

Février 1995 connaît des températures plus élevées que la normale (+3°8 C). Le temps est fréquemment humide et perturbé. Ainsi, il est tombé jusqu'à 295 millimètres dans le Territoire de Belfort. L'excédent dépasse les 100% dans le Nord. Le vent a soufflé fort fréquemment ; en revanche, le soleil a peu brillé.

L'Hiver 1994-1995 s'est montré très doux (+3°C), très humide (jusqu'à 197% par rapport à la normale à Charleville-Mézières) et venteux, peu de brouillard, de neige et de soleil durant cet hiver, également.

Mars 1995 voit enfin un mois avec des températures inférieures à la normale (-0°3 C). Mais le temps reste très humide (+60%) et venteux. La neige a également fait son apparition plus souvent que la normale. Ainsi, ce mois de mars est le deuxième mois de mars le plus pluvieux depuis 1957. Il est tombé jusqu'à 260,4 millimètres de précipitations à Giromagny sur le Territoire de Belfort. Cet excédent a provoqué des avis de crues de la Marne pour le département de la Haute-Marne notamment. Enfin, de nombreux records mensuels ont été battus pour les précipitations tombées en 24 heures :
le 18, 35 millimètres à Nancy (26,8 millimètres le 25 mars 1988) ;
le 19, 43,2 millimètres à Besançon (28 millimètres le 16 mars 1982), 35 millimètres à Colmar (22,6 millimètres le 4 mars 1962), 31,8 millimètres à Bâle-Mulhouse (28,7 millimètres le 4 mars 1962), 40,2 millimètres à Luxeuil (32,7 millimètres le 27 mars 1966), 48,8 millimètres à Belfort (35,2 millimètres le 27 mars 1951) 

Avril 1995 est un mois aux températures dans la normale (+0°4 C), la première quinzaine douce, contrebalançant avec la deuxième quinzaine plus fraîche. Les précipitations fortes dans l'Auxerrois et le Dijonnais sont inférieures aux normales ailleurs. Le soleil brille peu et des records de faible insolation sont battus : 107,4 heures à Melun (121 heures en avril 1979), 109,9 heures au Bourget (117 heures en avril 1970).

Mai 1995 est un mois assez doux (+0°7 C), quoique contrasté et humide. Ainsi, dans le Nord-Est, c'est le deuxième mois de mai le plus humide depuis 1957 après 1983. Ainsi, à Bâle-Mulhouse, on bat un record de pluie avec 184 millimètres contre 180 millimètres en 1983. Le mois est un peu plus ensoleillé et venté que la normale.

Le Printemps 1995 s'est avéré assez doux, pluvieux et venteux voire neigeux dans la partie Nord et Nord-Est.

Juin 1995 est un mois frais et contrasté (-0°5 C) et humide même si les quantités de pluie restent faibles. Le 10, on bat quelques records de fraîcheur avec 2°7 C dans la Meuse à Villers-le-Sec. Si la première quinzaine est fraîche, la deuxième est chaude voire caniculaire. On bat un record de chaleur le 20 à Colmar avec 30°9 C. Le soleil s'est encore une fois peu montré.

Juillet 1995 est un mois où le temps est resté chaud durablement (+3°1 C) et orageux également, d'où un léger excès pluviométrique.
On bat quelques records de chaleur durant ce mois :
le 20, 33°6 C à Villacoublay (33°3 C en 1964) ;
le 21, 37°3 C à Metz (36°8 C en 1964), 36°7 C au Bourget (34°3 C en 1964).
Durant ce mois, les orages ont été parfois violents ; on relève ainsi le 2, 82 millimètres à Paris-Montsouris en 24 heures, le 22, 92 millimètres à Laquenexy en Moselle, 59 millimètres à Toul. Le soleil a été assez généreux.

Août 1995 est un mois aux températures chaudes (+2°0 C) et au temps agréable, avec généralement peu de pluie.
Le temps chaud de la première semaine s'est petit-à petit estompé pour finir dans la fraîcheur. Ainsi, il ne fait que 16°9 C à Colmar le 31, ce qui constitue un record de température maximale basse pour une fin de mois d'août (17°3 C en 1993).
Les orages du 6 et 7 ont parfois donné beaucoup de pluie (95 millimètres à Besançon) ou de vent (101 kilomètres/heure au Bourget) mais le mois est dans l'ensemble assez calme où le soleil a largement brillé.

L'Été 1995 s'inscrit dans les étés chauds, assez orageux.

Septembre 1995 vire de 180° par rapport aux mois précédents : un temps automnal, très frais et pluvieux, s'installe (-1°5 C). Ce mois de septembre fait partie des deuxième plus frais depuis 1957. Il gèle même à Colmar (-0°2 C) le 30. Il a plu fréquemment et parfois en quantité importante (record de cumul sur les 20 premiers jours de 144 millimètres à Saulieu en Côte d'Or contre 123 millimètre en 1970). De ce fait, le temps était souvent maussade.

Octobre 1995 refait une nouvelle rotation à 180° puisque le temps est alors ensoleillé, chaud (+3°1) et sec.
Au niveau des températures, c'est le mois d'octobre le plus chaud depuis 1957, battant notamment celui de 1967. On relève notamment quelques records de chaleur : le 9, il fait 27°1 C à Châtillon-sur-Seine en Côte d'Or (26°6 C en 1978 sur une période glissante de sept jours).
Excepté dans l'Est du Bassin Parisien avec un excédent maximal de 81% dans l'Aube, les quantités de pluie tombées sur le reste de la zone est faible.

Novembre 1995 est un mois contrasté, dans la normale au niveau des températures (+0°6 C), assez ensoleillé et sec.
Dans la Somme, il n'a plu que 13% de pluie par rapport à la normale et au Bourget, avec 11,6 millimètres, c'est le deuxième mois de novembre le plus sec après 1978 (7,4 millimètres).

L'Automne 1995 est légèrement doux, plutôt sec et assez ensoleillé.

Décembre 1995 est un mois plus froid que la normale (-0°8 C) et neigeux. L'installation de ce froid s'est fait progressivement avec un léger redoux aux alentours de Noël. Pluies verglaçantes et neige ont fait de nombreuses apparitions ce mois-ci.

L'Année 1995 est dans la continuité de 1994 : douce et humide !