Janvier 2015 a été plus doux que la normale (+1°6 C), en particulier sur son flanc Est, bien humide et maussade.
Les températures ont été fluctuantes au cours du mois, avec globalement, une première quinzaine particulièrement douce et une deuxième quinzaine plus froide. On relève
,
en minimale,
le 1er, -12°4 C à Champagnole dans le Jura, -9°7 C à Luxeuil lès Bains,
le 2, -11°9 C au Fied dans le Jura,
le 6, -10°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 10, 11°8 C à Bâle-Mulhouse (record hebdomadaire), 11°7 C à Troyes (record hebdomadaire), 11°6 C à Nancy-Essey (record hebdomadaire), 11°4 C à Nevers (record hebdomadaire), 10°7 C à Strasbourg (record hebdomadaire),
le 12, 8°9 C à Dunkerque,
le 19, -10°C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -5°9 C à Dosnon dans l'Aube,
le 20, -5°C à Orléans,
le 21, -6°4 C à Auberive en Haute-Marne, -5°7 C à Reims, -5°3 C à Montcheutin dans les Ardennes,
en maximale,
le 1er, 12°3 C à Dunkerque,
le 2, -0°1 C à Ligneville dans les Vosges, 0°3 C à Til-Châtel en Côte d'Or,
le 6, 0°5 C à Strasbourg,
le 9, 15°8 C à Amiens (record mensuel), 15°5 C à Plessis-Belleville dans l'Oise (record mensuel), 15°3 C à Valenciennes (record mensuel), 14°9 C à Cambrai (recourd mensuel depuis l'ouverture de la station en 1954), 14°8 C à Saint-Quentin (record hebdomadaire),
le 13, 16°7 C à Wolxheim dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire), 14°4 C à Chaumont (record hebdomadaire),
le 15, 10°8 C à Strasbourg,
le 18, 0°C à Dijon,
le 19, -1°6 C à Errouville en Meurthe-et-Moselle, -1°5 C à Septsarges dans la Meuse, -0°9 C à Launois sur Vence dans les Ardennes,
le 21, 0°5 C à Blécourt en Haute-Marne, 0°6 C à Errouville en Meurthe-et-Moselle, 0°9 C à Saint-André en Terre Plaine dans l'Yonne.
En raison de la douceur en prmière quinzaine, le nombre de jours de gel est déficitaire en particulier à Strasbourg avec une déficit de 7 jours avec 10 jours de gel pour une normale à 17.
À l'échelle de la Métropole, l'excédent atteint 0°6 C.
Le temps a été fréquemment perturbé sur la moitié Nord de la France, entraînant un excédent de précipitations. On note ainsi :
le 2, 17,1 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 3, 61,5 millimètres au Ballon d'Alsace sur le Territoire de Belfort,
le 8, 23,8 millimètres à Radinghem dans le Pas de Calais,
le 9, 38,9 millimètres à Giromagny sur le Territoire de Belfort, 34,7 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 10, 46,4 millimètres à Sewen et 38,2 millimètres à Lauw dans le Haut-Rhin,
le 13, 48,8 millimètres à Radinghem avec des inondations et 46 millimètres au Touquet dans le Pas-de-Calais soit des records de cumul en 24 heures pour un mois de janvier,
le 16, 56,7 millimètres à Saint-Julien dans le Jura (record de pluie en 24 heures), 44,7 millimètres à Varennes Saint-Sauveur en Saône et Loire,
le 17, 34,9 millimètres à Boulogne sur Mer,
le 24, 4 centimètres de neige à Charleville-Mézières et Beançon, 1 centimètre de neige à Roissy et Mâcon,
le 28, 13,1 millimètres à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 30, 2 centimètres à Langres,
le 31, 3 centimètres à Langres.
L'enneigement est très bon dans les Vosges et dans le Jura.
Des records mensuels de précipitations sont battus : 122,1 millimètres à Calais, 125,5 millimètres à Blécourt en Haute-Marne, 129,9 millimètres à Ban de Sapt dans les Vosges.
Seul, l'Île de France et l'Orléanais ont connus un déficit de précipitations.
En raison d'un courant rapide perturbé sur le Nord du bassin atlantique au cours du mois de janvier, en particulier en première quinzaine, le vent a soufflé fort, plus souvent que la normale. On relève :
le 9, 110 km/h à Saulty dans le Pas-de-Calais, 102 km/h à Abbeville,
le 11, 90 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 14, 114 km/h au Cap Gris-Nez,
le 28, 118 km/h à Boulogne-sur Mer.
Sous ces conditions dépressionnaires, l'insolation s'avère déficitaire : 23 heures d'ensoleillement à Nancy, soit proche du record de 2013, 34 heures à Besançon, 38 heures à Dijon.

Février 2015 a été un mois plutôt frais (-0°4 C), plutôt sec et plutôt ensoleillé.
La première décade s'est avérée bien hivernale, avant une deuxième plus douce et une dernière très fluctuante. On relève ainsi :
en minimale,
le 9, -6°4 C à Nevers,
le 11, -6°C à Tavaux dans le Jura,
le 12, -9°C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -8°C à Brassy dans la Nièvre, -6°7 C à Orléans,
le 13, -6°5 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 14, -2°8 C à Colmar, 5°7 C à Orléans,
le 16, -1°6 C à Orléans,
le 21, 4°8 C à Mulhouse,
le 28, -8°C à Brassy dans la Nièvre et à Mourmelon-le-Grand dans la Marne,
en maximale,
le 4, -1°5 C à Langres,
le 12, -0°5 C à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin, -0°1 C à Méaulte dans la Somme,
le 14, 10°7 C à Colmar,
le 20, 14°3 C à Uhrwiller dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire).
Le nombre de jours de gel a été supérieur à la normale.
Le déficit atteint 0°8 C au niveau de la Métropole.
Précipitations,
le 22, 24 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 26, 18 millimètres à Onlay dans la Nièvre.
Si le Nord-Pas de Calais est excédentaire en précipitations, le déficit est plus prononcé ailleurs en particulier en Alsace et en Lorraine, jusqu'à la Bourgogne.
Au niveau de la Métropole, l'excédent mensuel atteint 10%
Sous des conditions anticycloniques, le vent a rarement soufflé fort au cours de ce mois.
L'insolation a été plutôt généreuse, en particulier sur la Somme et le Pas de Calais, en Région Parisienne, mais bien moindre en direction des frontières de l'Allemagne et en particulier dans le Nord de l'Alsace.

L'Hiver 2014-2015 est caractérisé par un temps de saison sans excès en ce qui concerne les précipitations et le niveau des températures, mais avec un déficit d'ensoleillement jusqu'à 30% dans le Nord-Est.
Températures et précipitations en hiver de 1959 à 2015

Mars 2015 a été un peu plus doux que la normale (+1°2 C), sec, anticyclonique et ensoleillé.
Les périodes douces du début et fin de mois ont alternée avec des périodes plus fraîches, notamment en milieu de mois et sur le début de la troisième décade. On relève :
en minimale,
le 8, -6°7 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne, -4°2 C à Fontainebleau,
le 9, -1°9 C à Nancy,
le 10, -1°5 C à Mulhouse mais 9°7 C à Paris-Montsouris,
le 12, -7°2 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -3°9 C à Mulhouse, -2°2 C à Lillers dans le Pas de Calais,
le 13, -5°9 C à Auberive en Haute-Marne et à Mourmelon-le-Grand dans la Marne,
le 14, -4°8 C à Luxueil,
le 17, -3°9 C à Charleville-Mézières, -2°7 C à Troyes,
le 19, 0°5 C à Mulhouse,
le 21, -3°6 C à Buhl-Lorraine en Moselle, -2°7 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne, -1°4 C à Beauvais,
le 22, -2°2 C à Chaumont en Haute-Marne,
le 23, -4°2 C à Beauvais, -3°7 C à Valenciennes,
le 24, -3°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -3°6 C à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord (record hebdomadaire),
le 26, 4°4 C à Fontainebleau,
le 27, -1°8 C à Charleville-Mézières,
en maximale,
le 8, 21°5 C à Saint-Maur des Fossés dans le Val de Marne, 21°2 C à Toussus le Noble dans les Yvelines (record hebdomadaire), 20°2 C à Ribécourt-Dreslincourt dans l'Oise,
le 17, 20°C à Charleville-Mézières, 19°7 C à Chevillon en Haute-Marne,
le 18, 20°2 C à Saint-Dizier, 19°4 C à Strasbourg, 19°3 C à Nevers,
le 19, 5°3 C à Rocroi dans les Ardennes, 5°8 C à Radinghem dans le Pas de Calais, 7°2 C à Auxerre,
le 24, 19°5 C à Colmar,
le 25, 13°7 C à Colmar, 5°7 C à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord,
le 26, 5°1 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 28, 17°8 C à Paris-Montsouris.
Ainsi, les jours de gel sont plus nombreux que la normale, mais l'excédent de température maximale atteint près de 2°C dans l'extrême Est, comme à Montbéliard ou à Strasbourg.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 0°4 C.
Sous un temps durablement anticyclonique, les précipitations sont rares et déficitaires au cours de ce mois de mars. On relève :
le 29, 110,5 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin, 56,9 millimètres à Champagnole dans le Jura,
le 31, 27,9 millimètres à Oderen dans le Haut-Rhin.
Le déficit atteint près de 50% en Picardie et en Alsace.
Le nombre de jours de vent fort tourne autour des normales en raison de deux périodes ventées en début et fin de mois. On note :
le 2, >120 km/h sur les hauteurs des Vosges, 112 km/h à Rouvres en Woëvre dans la Meuse, 102 km/h à Reims, 101 km/h à Mathaux dans l'Aube (record mensuel), 100 km/h à Beauvais et à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 29, 118 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais, 105 km/h à Saulty dans le Pas-de-Calais et à Abbeville, 102 km/h à Steenvoorde dans le Nord et à Bernaville dans la Somme,
le 31, 124 km/h à Saulty et 116 km/h à Radinghem (record mensuel) dans le Pas-de-Calais, 122 km/h en haut de la Tour Eiffel, 113 km/h à Phalsbourg en Moselle, 107 km/h à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin, à Lillers dans le Pas de Calais et à Nancy, 106 km/h à Lille,
L'ensoleillement est très généreux au cours de ce mois, notamment grâce à de longues périodes anticycloniques. L'excédent atteint plus de 30% de la Lorraine à la Haute-Saône et à l'Alsace ; on relève notamment 185 heures d'ensoleillement à Nancy (excédent de 56 heures par rapport à la normale), 197 heures à Colmar (soit un excédent de 50 heures).

Avril 2015 est bien doux (+1°7 C), aux précipitations disparates mais plutôt excédentaires, très ensoleillé.
Excepté la première décade et la toute fin de mois, la majeure partie du mois est sous une bonne douceur, en particulier en ce qui concerne les températures maximales. On note :
en minimale,
le 3, -3°C à Rodalbe dans la Nièvre et à Strasbourg,
le 12, -1°2 C à Beauvais, mais 9°1 C à Strasbourg,
le 19, -2°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -2°3 C à Luxeuil lès Bains, -1°C à Charleville-Mézières, -0°5 C à Nevers,
le 20, 0°3 C à Luxeuil lès Bains,
le 21, -1°3 C à Buhl-Lorraine en Moselle, -0°1 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 0°6 C à Charleville-Mézières,
le 22, 1°3 C à Charleville-Mézières,
le 23, -1°7 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -0°5 C à Linay dans les Ardennes,
le 24, -1°8 C à Buhl-Lorraine en Moselle, -1°1 C à Auberive en Haute-Marne,
le 28, -0°5 C à Charleville-Mézières, -0°3 C à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord (record hebdomadaire),
le 29, -1°7 C à Douzy dans les Ardennes (record hebdomadaire), -0°3 C à Volmunster (record hebdomadaire) ;
en maximale,
le 9, 22°7 C à Colmar, 23°C à Saint-Dizier,
le 10, 22°1 C à Nancy,
le 13, 11°C à Boulogne sur Mer,
le 14, 24°2 C à Strasbourg,
le 19, 18°2 C à Pontarlier dans le Doubs, 18°7 C à Charleville-Mézières d'où une amplitude de 20°C environ,
le 20, 20°9 C à Luxeuil lès Bains, soit plus de 20°C d'amplitude,
le 28, 10°3 à Boulogne sur Mer.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°5 C, se classant comme le quatrième plus chaud depuis une cinquantaine d'année, derrière 2007, 2011 et 2014.
Les conditions anticycloniques ont prédominé sur ce mois d'avril, si bien que les précipitations ont été moins fréquentes que prévu, mais, en revanche, particulièrement copieuses et disparates. On relève :
le 1er, 12,9 millimètres à Valenciennes, 16,7 millimètres à Rocroi,
le 2, 37,5 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin, 30,3 millimètres à Saales dans le Bas-Rhin,
le 11, 4,2 millimètres à Rocroi dans les Ardennes, 7,3 millimiètres à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord,
le 17, 43,8 millimètres à Ogneville en Meurthe et Moselle, 34 milimètres à Nancy,
le 24, 12,4 millimètres à Creil, 9,3 millimètres à Nevers,
le 25, 29,3 millimètres à Arbonne la Forêt en Seine-et-Marne.
On relève mensuellement seulement 9,6 millimètres à Calais mais très excédentaire de l'Orléanais à la Bourgogne, jusqu'au Sud de l'Alsace avec : 106,9 millimètres à Carspach dans le Haut-Rhin, 111,5 millimètres à Saint-André dans l'Yonne.
Sous des conditions anticycloniques durables, le vent a rarement soufflé fort. On note :
le 1er, 84 km/h à Seingbouse en Moselle,
le 2, 85 km/h à Boulogne sur Mer.
L'insolation est particulièrement excédentaire ; on note ainsi 14 jours à Lille et 16 jours à Besançon de jours ensoleillés (fraction d'ensoleillement supérieure de 80%), soit 10 jours de plus que la normale. On relève mensuellement : 245 heures à Villacoublay dans les Yvelines (49% de plus que la normale) et à Besançon (39% d'excédent), 239 heures à Charleville-Mézières (46% d'excédent) et à Paris (44% d'excédent).

Mai 2015 a été plus doux que la normale (+1°1 C), sec et assez bien ensoleillé.
La première quinzaine a été globalement bien douce pour la saison, ce qui a rendu ce mois plus doux que la normale, alors que la deuxième partie est beaucoup plus fraîche que la normale.
en minimale,
le 1er, 0°8 C à Valenciennes,
le 5, 17°9 C à Épinal (record mensuel depuis 1986, date d'ouverture de la station),
le 14, 16°2 C à Mulhouse (record hebdomadaire),
le 16, -0°4 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 1°2 C à Charleville-Mézières,
le 17, 1°7 C à Mourmelon le Grand,
le 22, -1°5 C à Mourmelon le Grand, -0°8 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle, -0°2 C à Prémery dans la Nièvre,
le 24, 1°9 C à Licques dans le Pas de Calais, mais 15°3 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 26, 1°7 C à Chambrecy dans la Marne, 2°C à la Selve dans l'Aisne, 2°5 C à Linay dans les Ardennes, 3°C à Brassy dans la Nièvre,
le 31, 7°3 C à Strasbourg,
en maximale,
le 19, 16°1 C à Paris, 18°9 C à Strasbourg,
le 20, 13°8 C à Colmar,
le 23, 22°6 C à Paris,
le 26, 11°C à Sancey le Grand dans le Doubs, 12°2 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin, 12°5 C à Frotey lès Vesoul en Haute-Saône, 13°C à Langres,
le 27, 0°3 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne, 0°5 C à Pouligney-Lusans dans le Doubs,
le 28, 1°4 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne,
le 29, 5°4 C à Beauvais,
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 0°5 C.
Avec des conditions anticycloniques durables, les précipitations se sont avérées déficitaires ; on relève :
le 1er, 60,3 millimètres à Champagnole dans le Jura,
le 4, 37,7 millimètres à Rouvroy lès Merles dans l'Oise, 36,2 millimètres à Magnaville dans les Yvelines, 34,1 millimètres à Lille,
le 12, 9,6 millimètres à Lembach dans le Bas-Rhin,
le 15, 15,6 millimètres à Morteau dans le Doubs,
le 29, 17,4 millimètres à Steenvoorde dans le Nord.
On note un déficit assez marqué, excepté sur les ballons vosgiens et du Vexin à la région lilloise.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint plus de 30%, soit le 6e mois de mai le plus sec des 50 dernières années.
Le vent a soufflé fort dans des normes saisonnières, digne d'un mois de mai classique. On note :
le 5, 104 km/h au Cap Gris-Nez,
L'insolation est assez proche des normales, plutôt excédentaires de l'Orléanais à la Bourgogne, jusqu'à la Lorraine, un peu moindre ailleurs.

Le printemps 2015 s'est avéré doux, sec et bien ensoleillé.
Si les précipitations et les températures ne présentent toutefois pas de caractère exceptionnel, l'insolation est proche des valeurs de 2007, sans toutefois 2011, avec plus de 20% d'excès des frontières du Nord au Nord-Est.

Juin 2015 a été bien chaud (+2°0 C), particulièrement sec et ensoleillé.
Excepté du milieu de mois pour une décade, les températures ont été régulièrement bien supérieures à la normale. On relève :
en minimale,
le 4, 2°8 C à Arras,
le 6, 20°1 C à Strasbourg (record hebdomadaire),
le 8, 3°5 C à Lillers dans le Pas de Calais,
le 10, 5°6 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 11, 8°1 C à Chaleville-Mézières,
le 12, 17°5 C à Saint-Quentin,
le 16, 6°4 C à Abbeville,
le 17, 3°C à Brassy dans la Nièvre, 4°C à Linay dans les Ardennes,
le 18, 16°6 C à Paris,
le 19, 1°7 C à Mourmelon le Grand et 4°2 C à Reims dans la Marne,
le 23, 6°C à Orléans,
le 24, 1°4 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 25, 7°5 C à Mulhouse,
le 26, 13°7 C à Valenciennes,
le 27, 18°4 C à Nancy,
le 28, 7°C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
en maximale,
le 1er, 14°3 C à Berg dans le Bas-Rhin,
le 3, 14°5 C à Boulogne sur Mer,
le 5, 34°C à Montbéliard (record hebdomadaire) et à Mulhouse (record hebdomadaire), 33°9 C à Mâcon (record hebdomadaire), 32°1 C à Saint-Quentin (record hebdomadaire),
le 6, 32°4 C à Mulhouse mais 15°9 C au Touquet,
le 10, 28°8 C à Saint-Yan en Saône et Loire,
le 11, 32°9 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 12, 28°7 C à Dunkerque,
le 14, 29°5 C à Linay dans les Ardennes, 29°3 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle, 28°5 C à Joinville le Pont dans le Val de Marne,
le 15, 25°C à Saint-Dizier mais 18°8 C à Besançon,
le 18, 19°8 C à Strasbourg,
le 19, 18°9 C à Épinal,
le 20, 17°5 C à Colmar, 17°9 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 21, 17°C au Touquet,
le 22, 11°9 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 23, 16°7 C à Nancy,
le 26, 32°6 C à Paris,
le 29, 30°4 C à Strasbourg, 29°4 C à Paris,
Au niveau de la métropole, l'excédent de températures atteint 1°5 C, soit le quatrième mois de juin le plus chaud depuis 1900, ex-aequo avec 1950, derrière 2003, 1976 et 2005.
Les précipitations se font très rares au cours du mois, à quelques exceptions près où l'on note :
le 5, 80 millimètres à Épehy et 53,5 millimètres à Rouvroy en Santerre, dont 37,3 millimètres en une heure, dans la Somme,
le 14, 82 millimètres à Sancey-le-Grand dans le Doubs,
le 20, 11,9 millimètres à Dunkerque,
le 22, 39,5 millimètres à Rocroi dans les Ardennes, 30 millimètres à Étreux dans l'Aisne, 15 millimètres à Lille,
le 26, 3,1 millimètres à Schweyen en Moselle, 2,1 millimètres à Revin dans les Ardennes, 1,1 millimètres à Forbach en Moselle,
le 27, 18,5 millimètres à Wissembourg, 7,8 millimètres à Scheibenhard, 7,5 millimètres à Preuschdorf dans le Bas-Rhin,
La zone a été très peu arrosé, avec souvent moins de 5 jours de pluie. Le déficit atteint plus de 50% en Picardie, Île de France, Champagne-Ardenne, Orléanais. Le déficit atteint même plus 80% en Île de France soit le mois de juin le plus sec depuis 1959, derrière 1976 et en Picardie au troisième rang derrière 1976 et 1962. À Creil, un record mensuel de déficit de faible cumul est battu avec 4,9 millimètres (depuis l'ouverture de la station en 1950). Il a seulement plu 1 jour à Paris, Orléans et Mâcon, 3 jours à Saint-Quentin, 4 jours à Saint-Dizier et en général un nombre de jours exceptionnellement faibles entre 5 et 10 jours de moins.
Au niveau de la métropole, le déficit pluviométrique atteint 20%.
Sous des conditions anticycloniques marquées et durables, le vent a rarement soufflé fort. On note :
le 2, 97 km/h au Cap Gris-Nez,
le 5, 120 km/h à Cambrai,
L'insolation est exceptionnellement élevé et le plus élevé sur la France depuis 1991 (début des mesures par capteur électronique), au troisième rang depuis 1959, derrière 1976 et 1962. Pour Paris-Montsouris, il s'agit du mois de juin le plus ensoleillé avec 1976 depuis le début des relevés avec 304 heures (+50% de la normale), 286 heures à Abbeville (+37%). De nombreux records de jours ensoleillés (fraction d'ensoleillement >80%) sont battus : 12 jours à Saint-Quentin, 11 jours à Paris-Montsouris (+6 jours) et à Abbeville (+4 jours). Seul le Nord de l'Alsace a été déficitaire en insolation.

Juillet 2015 a été exceptionnellement chaud (+3°2 C), très sec et bien ensoleillé.
Les températures se sont avérées bien chaudes sur plus des deux tiers du mois avant une fin plus fraîche. De nombreux records mensuels voire absolus ont été battus durant les vagues de chaleur du 1er au 7 et 15 au 22. On relève ainsi :
en minimale,
le 3, 24°9 C à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin (record absolu annuel),
le 4, 26°8 C à Lons-le-Saunier (record absolu annuel depuis l'ouverture de la station en 1972), 24°8 C à Paris - Tour Eiffel, 22°7 C à Metz, 22°5 C à Lille (record absolu annuel depuis l'ouverture de la station en 1944),
le 5, 22°7 C à Metz (record absolu annuel), 19°6 C à Saint-Maurice aux Forges en Meurthe et Moselle (record mensuel),
le 6, 7°7 C à Reims,
le 10, 2°2 C à Mouthe dans le Jura, 3°3 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne, 3°7 C à Bourdons sur Rognon en Haute-Marne, 4°1 C à Charleville-Mézières,
le 11, 22°1 C à Lons-le-Saunier,
le 15, 16°7 C à Dunkerque,
le 17, 24°8 C à Saint-Dizier (record absolu annuel depuis l'ouverture de la station en 1953, ancien record à 23°6 C), 22°4 C à Troyes (record absolu annuel) et à Frignicourt dans la Marne (record absolu annuel),
le 26, 3°9 C à Reims,
le 31, 1°0 C à Mourmelon le Grand et 1°7 C à Reims dans la Marne, 4°1 C à Pontoise, 4°4 C à Épinal, 4°6 C à Luxeuil lès Bains, 4°9 C à Beauvais.
en maximale,
le 1er, 41°2 Cà Vincelles dans l'Yonne, 39°7 C à Paris-Montsouris (2e rang des températures maximales les plus chaudes enregistrées depuis l'ouverture de la station en 1872), 39°4 C à Melun (record absolu annuel de chaleur), 35°9 C à Saint-Quentin (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1933), 35°4 C à Boulogne-sur Mer (record absolu annuel de chaleur),
le 2, 39°4 C à Charolles en Saône-et-Loire,
le 3, 40°2 C à Vincelles dans l'Yonne, 34°C à Épenoy dans le Doubs (record mensuel),
le 4, 39°2 C à Mâcon, 38°7 C à Colmar, 38°3 C à Ailleville dans l'Aube et à Strasbourg (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1924), 37°5 C à Nancy-Ochey (record mensuel), 37°2 C à Roville aux Chênes dans les Vosges (record mensuel), 35°3 C à Langres,
le 5, 38°2 C à Nancy (record mensuel l'ouverture de la station en 1927), 36°7 C à Épinal (record mensuel), 36°3 C à Villersexel en Haute-Saône (record mensuel), 35°9 C à Langres (record mensuel),
le 8, 38°4 C à Colmar,
le 11, 34°8 C à Preuschdorf dans le Bas-Rhin,
le 13, 18°1 C à Cambrai,
le 14, 16°9 C à Boulogne sur Mer, mais 27°C à Orly et 30°7 C à Colmar,
le 15, 19°C au Touquet,
le 18, 19°3 C au Touquet, mais 32°5 C à Nevers,
le 19, 33°3 C à Mâcon, 32°C à Strasbourg,
le 21, 34°3 C à Bâle-Mulhouse,
le 22, 32°1 C à Luxeuil,
le 28, 17°8 C à Paris.
Au niveau de la métropole, l'excédent atteint 2°C soit le 3e mois de juillet le plus chaud depuis 1900 derrière 2006 et 1983. L'excédent est particulièrement remarquable dans le Centre-Est, de la Bourgogne à la Franche-Comté jusqu'en Lorraine. La première quinzaine est notamment la plus chaude jamais observée à Strasbourg depuis l'ouverture de la station en 1924, battant le record de 1952 avec 24°5 C de température moyenne.
Vague de chaleur 1947-2015

Record absolu de température minimale chaude :
Station Record
de température minimale
Date Précédent
record annuel
Date d'ouverture
de la station 
Amiens (80) 21.1 °C 04/07/2015 20.8 °C en août 1990 janv-88
Rocroi (08) 22.4 °C 04/07/2015 21.8 °C en août 2003 avr-99
Lille-Lesquin (59) 22.5 °C 04/07/2015 22.4 °C août 2004 déc-44
Mâcon (71) 23.2 °C 04/07/2015 23.1 °C en juillet 1983 févr-43
Roissy (95) 24.0 °C 04/07/2015 23.8 °C en août 2003 janv-74
Nancy-Ochey (54) 25.0 °C 04/07/2015 24.4 °C en août 2003 nov-66
Lons-le-Saunier (39) 26.8 °C 04/07/2015 25.5 °C en juin 2003 janv-72
Metz (57) 22.7 °C 05/07/2015 22.4 °C en juillet 1983 nov-40
Troyes (10) 22.4 °C 17/07/2015 20.9 °C en août 2003 mai-75
Frignicourt (51) 22.4 °C 17/07/2015 20.9 °C en août 2003 avr-74
Saint-Dizier (52) 24.8 °C 17/07/2015 23.6 °C le 04/07/ 2015
devant 22.6 °C en juillet 1976
juin-53

Record absolu de température maximale chaude :
Station Record
de température maximale
Date Précédent
record annuel
Date d'ouverture
de la station 
Boulogne-sur-Mer (62) 35.4 °C 01/07/2015 34.8 °C en août 2003 janv-47
Melun (77) 39.4 °C 01/07/2015 38.9 °C en août 2003 févr-47

À noter un heart burst à Troyes et à Saint-Dizier en début de nuit le 17 juillet : à Troyes, ainsi 24°C à minuit, 33°C à une heure du matin,
Les précipitations se sont avérées rares et peu copieuses tout au long du mois. On note :
le 5, 22,1 millimètres au Touquet, 17 millimètres à Watten dans le Nord,
le 7, 25,3 millimètres à Médière dans le Doubs, 17,2 millimètres à Sainte-Croix aux Mines dans le Haut-Rhin,
le 8, 5,9 millimètres à Albert dans la Somme,
le 12, 4,4 millimètres à Humières dans le Pas-de-Calais, 3,5 millimètres à Noyelles sur Mer dans la Somme,
le 14, 3 millimètres au Touquet,
le 15, 10,8 millimètres à Attin dans le Pas de Calais, 4,6 millimètres à Abbeville, 4 millimètres à Valenciennes,
le 22, 134,5 millimètres à Simard en Saône-et-Loire, 61,5 millimètres à Chassal dans le Jura,
le 24, 33,2 millimètres à Aumont dans la Somme, 31,9 millimètres à Watten dans le Nord, 29,6 millimètres au Touquet,
le 26, 26,8 millimètres à Lecelles dans le Nord, 14,6 millimètres à Rocroi dans les Ardennes.
Sous ce temps durablement anticyclonique, des records mensuels de faibles pluviométries ont été battus : 5,4 millimètres à Troyes, 8,6 millimètres à Châtillon sur Seine en Côte d'Or. Le déficit est globalement supérieur à 75% du Sud de la Champagne à la Lorraine jusqu'à la Bourgogne. En revanche, on note un certain excédent des côtes de Somme au Pas-de Calais.
Au niveau de la métropole, le déficit atteint plus de 40%, soit l'un des plus secs depuis 1959 et aussi le cinquième mois consécutif déficitaire.
Les conditions atmosphériques ont favorisé la faiblesse du nombre de jours de vent violent, en particulier en Alsace ; on relève le 27, 91 km/h au Cap Gris-Nez.
Le temps a été très ensoleillé en particulier du Sundgau, à la Franche-Comté et dans le Dijonnais. En revanche, en marge du courant perturbé, il s'est avéré déficitaire sur le Nord-Pas de Calais.

Août 2015 s'est avéré très anormalement chaud (+2°7 C), orageux et assez ensoleillé.
Les températures ont été globalement bien élevées tout au long du mois, dans la lignée du mois précédent, même si quelques périodes plus fraîches se sont intercalées, notamment après le milieu du mois. On relève :
en minimale,
le 1er, 6°6 C à Beauvais,
le 2, 3°7 C à Rouvroy lès Merles dans l'Oise et Rouvroy en Santerre dans la Somme, 4°4 C à Arras, 5°5 C à Reims,
le 6, 24°C à Lons-le-Saunier (record mensuel), mais 12°C à Calais,
le 7, 23°9 C à Wissembourg dans le Bas-Rhin (record mensuel), 23°4 C à Seingbouse en Moselle (record absolu annuel), 19°C à Douzy dans les Ardennes (record mensuel), mais 9°C à Lillers dans le Pas-de-Calais,
le 9, 20°9 C à Mulhouse (record hebdomadaire), 20°7 C à Sélestat dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire),
le 10, 20°7 C à Strasbourg,
le 13, 22°6 C à Saint-Dizier (record hebdomadaire), 20°7 C à Beauvais (record absolu depuis l'ouverture de la station en 1944),
le 18, 5°C à Dosnon dans l'Aube,
le 19, 5°7 C à Nonsard-Lamarche dans la Meuse (record hebdomadaire), 6°C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire),
le 20, 6°C à Buhl-Lorraine en Moselle, 8°3 C à Colmar, 9°C à la Wantzenau dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire),
le 21, 17°3 C à Dunkerque mais 10°7 C à Strasbourg,
le 28, 21°1 C à Saint-Julien dans le Jura (record mensuel), 20°8 C à Mulhouse (record hebdomadaire), 19°6 C à Besançon (record hebdomadaire),
le 30, 21°1 C à Orléans (record mensuel), 20°5 C à Fontaine lès Vervins dans l'Aisne (record hebdomadaire),
le 31, 18°4 C à Arras (record hebdomadaire) ;
en maximale,
le 1er, 28°3 C à Nancy,
le 2, 30°8 C à Paris, 29°2 C à Reims,
le 3, 34°6 C à Paris et à Langres,
le 7, 39°1 C à Mâcon (record hebdomadaire), 38°7 C à Strasbourg (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1924), 38°3 C à Roville-aux-Chênes dans les Vosges (record absolu depuis l'ouverture de la station en 1969),
le 8, 33°7 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 10, 31°9 C à Saint-Maur dans le Val de Marne,
le 11, 30°6 C à Metz,
le 12, 34°8 C à Saint-André dans l'Yonne (record hebdomadaire),
le 13, 35°5 C à Strasbourg, 34°5 C à Saint-Quentin,
le 15, 18°4 C à Reims,
le 16, 15°7 C à Volmunster en Moselle,
le 17, 14°9 C à Rocroi dans les Ardennes, 15°2 C à Volmunster en Moselle, 15°4 C à Ernouville en Meurthe-et-Moselle,
le 18, 16°C à Radinghem dans le Pas de Calais (record hebdomadaire),
le 22, 31°3 C à Paris, 30°9 C à Troyes, 30°2 C à Amiens,
le 25, 18°4 C à Beauvais,
le 27, 33°2 C à Saint-Yan en Saône et Loire, 32°8 C à Stattmatten dans le Bas-Rhin,
le 29, 36°3 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or, 33°2 C à Besançon (record hebdomadaire), 33°C à Arbois dans le Jura (record hebdomadaire),
le 30, 35°7 C à Strasbourg (record hebdomadaire), 35°5 C à Mâcon (record hebdomadaire), 34°6 C à Fontainebleau (record hebdomadaire),
le 31, 34°5 C à Strasbourg, 34°4 C à Mâcon, 32°C à Langres.
Dans le Nord-Est, ce mois d'août se classe comme le deuxième mois d'août le plus chaud derrière 2003, avec des températures maximales moyennes très élevées : 28°8 C à Strasbourg, 28°2 C à Nancy, 26°5 C à Langres.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°C.
Les précipitations se sont avérées assez copieuses en raison des orages, bien qu'elles s'avèrent déficitaires sur la Lorraine (jusqu'à 50% de déficit à Nancy), la Franche-Comté, l'Alsace et dans une moindre mesure en Picardie. On note :
le 6, 35,2 millimètres à Saint-Clément dans l'Aisne,
le 8, 58,4 millimètres à Saint-Marcel en Saône et Loire, 54,6 millimètres à Dissangis dans l'Yonne,
le 9, 96 millimètres à Fortschwihr dans le Haut-Rhin, 37,8 millimètres à Fayl-Billot dans la Haute-Marne, 35,1 millimètres à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 13, 46,5 millimètres à Lille,
le 14, 45 millimètres à Lislet dans l'Aisne,
le 15, 50 millimètres à Étreux dans l'Aisne, 41,5 millimètres à Ham sur Meuse dans les Ardennes,
le 16, 7,2 millimètres à Pontarlier dans le Doubs,
le 18, 11 millimètres à Humières dans le Pas de Calais,
le 20, 14,4 millimètres à Magnanville dans les Yvelines,
le 24, 35,9 millimètres à Abbeville,
le 25, 18,2 millimètres à Bourthes dans le Pas de Calais,
le 27, 42 millimètres à Signy l'Abbaye dans les Ardennes, 33,9 millimètres à Orléans, 33,8 milliètres à Vandy dans les Ardennes, 33,3 millimètres à Reims,
le 29, 50 millimètres à Killem dans le Nord, 45,4 millimètres à Bainghen dans le Pas de Calais, dont 44,8 millimètres en moins de 3 heures,
le 30, 31,9 millimètres à Calais-Marck,
le 31, 91,5 millimètres à Chablis dans l'Yonne, 70 millimètres à Montreuil dans l'Aube.
13 jours de pluie sont relevés à Boulogne sur Mer, soit 2 fois la normale.
L'excédent atteint 40% au niveau de la Métropole.
Le vent a parfois soufflé fort en raison de cellules orageuses bien actives, mais mensuellement, cela reste dans les normes :
le 13, 129 km/h à DIjon (record absolu depuis l'ouverture de la station en 1921), 103 km/h à Bouy sur Orvin dans l'Aube, 99 km/h à Lillers dans le Pas de Calais, 97 km/h à Strasbourg, 95 km/h à Lille,
le 24, 111 km/h à l'Île d'Yeu dans la Somme, 98 km/h à Chouilly dans la Marne,
le 26, 98 km/h à Dunkerque,
le 30, 102 km/h au Touquet.
L'ensoleillement est excédentaire, notamment de l'Avesnois à l'Alsace du Sud mais déficitaire du Nord Pas de Calais à l'Orléanais. On relève 253 heures d'ensoleillement à Strasbourg, 258 heures à Nancy, mais 181 heures à Abbeville.

L'été 2015 se classe au second rang des étés les plus chauds, secs et ensoleillés depuis 1900 avec notamment une anomalie de 1°5 C derrière 2003 (+3°2 C) et devant 2006 (+1°1 C) au niveau de la Métropole.
La sécheresse superficielle des sols aura été l'une des plus sévères depuis 1959.

Septembre 2015 a été frais (-0°8 C), bien humide sous un ensoleillement de saison.
Excepté pendant la deuxième décade, globalement, les températures se sont avérées fraîches. Ce mois de septembre est d'ailleurs le plus frais depuis 2010. On relève :
en minimale,
le 1er, 18°3 C à Champforgeuil en Saône et Loire (record hebdomadaire),
le 3, 6°2 C à Saint-Quentin,
le 5, 4°5 C à Buhl-Lorraine (record hebdomadaire) en Moselle, 5°4 C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire), 6°1 C à Wolxheim dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire),
le 7, 0°5 C à Auberive en Haute-Marne, 0°7 C à Jalogny en Saône et Loire, 0°8 C à Saint-Ouen lès Parey dans les Vosges, 1°4 C à Sancey le Grand dans le Doubs (record hebdomadaire), 6°5 C à Chouilly dans la Marne (record hebdomadaire),
le 8, 2°8 C à Luxeuil-lès-Bains,
le 9, 3°6 C à Roville aux Chênes dans les Vosges, 3°9 C à Charleville-Mézières,
le 10, 2°7 C à Auberive en Haute-Marne, 4°4 C à Autun en Saône-et-Loire,
le 11, 2°2 C à Saint-Maurice aux Forges en Meurthe et Moselle (record hebdomadaire), 2°5 C à Charleville-Mézières, 3°4 C à Beauvais,
le 14, 14°C à Villemurin dans le Loiret et à Saulces-Champenoises dans les Ardennes, 9°1 C à Lille et Calais,
le 20, 4°7 C à Beauvais,
le 21, 2°8 C à Reims,
le 22, 12°5 C à Troyes,
le 25, 6°8 C à Besançon,
le 26, 1°8 C à Charleville-Mézières mais 10°9 C à Strasbourg,
le 27, 11°4 C à Strasbourg,
le 30, 1°6 C à  Luxeuil-lès-Bains ;
en maximale,
le 6, 15°1 C à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord (record hebdomadaire),
le 7, 14°6 C à Roulier dans les Vosges, 15°C à Langres, 15°1 C à Rocroi dans les Ardennes, 15°3 C à Villette en Meurthe et Moselle, 15°5 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin et à Seingbouse en Moselle,
le 8, 16°7 C à Rouvroy lès Merles dans l'Oise,
le 12, 28°1 C à Stattmatten dans le Bas-Rhin et à Mulhouse,
le 13, 25°8 C à Coulans dans le Doubs,
le 17, 14°3 C à Berg dans le Bas-Rhin,
le 20, 17°9 C à Nancy et Dijon,
le 21, 15°2 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 22, 13°3 C à Saint-Arnoult dans l'Oise (record hebdomadaire).
À l'échelle de la Métropole, le déficit atteint 0°9 C.
En raison de pluies orageuses, les précipitations se sont avérées supérieures à la normale. On note :
le 1er, 31,3 millimètres à Nancy-Ochey, 28 millimètres à Juzennecourt en Haute-Marne,
le 2, 21 millimètres à Lillers dans le Nord,
le 14, 38,9 millimètres au Touquet,
le 22, 26 millimètres à Gérardmer dans les Vosges, 23 millimètres à Boulogne sur Mer.
En raison des orages et de l'ex-cyclone Henri, le vent a parfois soufflé très fort :
le 1er, 71 km/h à Volmunster en Moselle,
le 14, 103 km/h à Boulogne-sur-Mer, 99 km/h à Chouilly dans la Marne, 84 km/h à Épinal,
le 15, 106 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 16, 135 km/h à Clamecy dans la Nièvre et à Saint-Dizier (record mensul) avec une tornade dans la vallée de la Saulx sur Robert-Espagne et dans la vallée de l'Ornain sur Mussey dans la Meuse,
le 29, 69 km/h à Nancy.
L'ensoleillement est restée conforme aux normales saisonnières.

Octobre 2015 a été plus frais (-0°5 C), bien sec et particulièrement maussade.
Les températures ont été inférieures pendant les deux premières décades, en particulier en milieu de mois, le plus froid depuis 40 ans, suivies d'une dernière décade bien douce. On relève :
en minimale,
le 1er, -0°4 C à Luxeuil-lès-Bains, 1°6 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 2, 2°8 C à Calais (record hebdomadaire),
le 6, 15°8 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 15°2 C à Paris-Montsouris,
le 7, 12°8 C à Charleville-Mézières,
le 13, -1°6 C à Rodalbe en Moselle, -0°3 C à Nancy,
le 19, -2°2 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 20, -0°8 C à Bâle-Mulhouse mais 10°2 C à Lille,
le 24, 9°7 C à Charleville-Mézières,
le 29, 10°1 C à Mulhouse,
en maximale,
le 1er, 12°C à Saulieu en Côte d'Or,
le 6, 23°C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 7, 13°9 C à Charleville-Mézières,
le 11, 12°5 C à Villemurlin dans le Loiret,
le 13, 7°1 C à Metz, 12°4 C à Paris,
le 14, 1°6 C à Saulieu en Côte d'Or (record hebdomadaire), 2°8 C à Langres (record hebdomadaire), 3°6 C à Phalsbourg en Moselle (record hebdomadaire), 4°6 C à Épinal (record hebdomadaire), 5°1 C à Nancy (record hebdomadaire),
le 15, 5°C à Lons le Saunier (record hebdomadaire), 6°7 C à Dourdan en Essonne (record hebdomadaire), 7°7 C à Arras (record hebdomadaire), soit les températures les plus froides pour une mi-octobre depuis le 13 octobre 1975,
le 16, 6°3 C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire), 6°4 C à Mailly dans la Marne (record hebdomadaire),
le 17, 7°9 C à Bâle-Mulhouse, 8°8 C à Troyes,
le 18, 8°3 C à Blécourt en Haute-Marne,
le 25, 17°6 C à Strasbourg,
le 26, 20+9 C à Saint-Yan en Saône et Loire, 19°6 C à Luxeuil lès Bains,
le 27, 22°7 C à Nemours en Seine-et-Marne,
le 28, 14°8 C à Nemours en Seine-et Marne,
le 29, 17°1 C à Strasbourg mais 10°2 C à Dijon,
le 31, 21°6 C à Champagnole dans le Jura.
Les gelées ont fait leur apparition en milieu de mois en Lorraine notamment, soit des gelées un peu plus précoces que la normale.
Au niveau de la métropole, le déficit atteint 0°8 C.
Sous des conditions anticycloniques durables continentales, les précipitations ont été faibles au cours de ce mois, en particulier sur la partie Vosgienne et Jurassienne, moindre en Île de France. On note :
le 6, 27,8 millimètres à Chaumont,
le 14, 10,5 millimètres à Chambrécy dans la Marne,
le 15, 5,8 millimètres à Boulogne-sur-Mer,
le 17, 6,8 millimètres à Calais,
le 21, 9,1 millimètres au Touquet.
Le nombre de jours de précipitations est inférieur de 4 à 8 jours par rapport à la normale.
Au niveau de l'hexagone, le déficit atteint 30%.
Le vent sous ces conditions stables a très peu soufflé fort.
En revanche, excepté sur la Franche-Comté et les côtes du Pas de Calais, l'insolation a été bien faible, avec un déficit jusqu'à 30% à Nancy avec 74 heures d'insolation.

Novembre 2015 a été exceptionnellement doux (+3°6 C), sec et ensoleillé.
Excepté sur la troisième décadre, les températures ont été particulièrement excédentaires On note :
en minimale,
le 5, 10°5 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 6, 15°C à Paris, 14°6 C à Fontainebleau (record hebdomadaire), 14°3 C à Lille,
le 7, 16°1 C à Beauvais (record mensuel), 16°C à Charleville-Mézières (record mensuel), 15°7 C à Saint-Quentin (record mensuel), 15°6 C à Metz (record mensuel), 15°5 C à Dunkerque (record mensuel depuis le début des relevés en 1917), 15°3 C à Nancy-Essey (record mensuel depuis le début des relevés en 1927), 14°7 C à Trappes dans les Yvelines (record mensuel depuis le début des relevés en 1923), 14°5 C à Épinal (record mensuel),
le 8, 12°7 C à Ban de Sapt dans les Vosges,
le 9, 14°1 C à Paris, 12°9 C à Rancennes dans les Ardennes, 11°7 C à Strasbourg,
le 16, 11°6 C à Lille,
le 18, 13°7 C au Touquet (record hebdomadaire), 13°C à Colmar (record hebdomadaire), 12°3 C à Strasbourg (reocrd hebdomadaire), 12°C à Roville aux Chênes (record hebdomdaire) dans les Vosges, 11°6 C à Charleville-Mézières,
le 19, 12°9 C à Chessy lès Prés dans l'Aube (record hebdomadaire), 12°8 C à Saint-Dizier (record hebdomadaire),
le 20, 12°6 C à Lons le Saunier dans le Jura,
le 27, -3°5 à Saint-Yan en Saône et Loire,
en maximale,
le 1er, 20°2 C à Rocroi (record mensuel) mais 7°5 C à Nancy et 6°8 C à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin,
le 2, 6°5 C à Rouvres en Woëvre dans la Meuse,
le 3, 5°4 C à Uhrwiller dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire), 5°7 C à Volmunster en Moselle (record hebdomadaire),
le 4, 18°7 C à Metz,
le 5, 21°8 C à Mulhouse, 20°2 C à Saint-Dizier, 20°C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne (record hebdomadaire),
le 6, 21°3 C à Colmar,
le 7, 24°3 C à Mulhouse (record mensuel), 24°C à Colmar (record mensuel depuis le début des relevés en 1957), 23°6 C à Roville aux Chênes dans les Vosges (record mensuel), 23°5 C à Nevers (record mensuel depuis le début des relevés en 1946) et à Pontarlier dans le Jura (record mensuel), 23°4 C Saint-Dizier (record mensuel depuis le début des relevés en 1953), 23°C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or (record mensuel depuis le début des relevés en 1946), 21°6 C à Paris-Montsouris (record mensuel depuis le début des relevés en 1873), 20°1 C à Dunkerque (record mensuel depuis le début des relevés en 1917),
le 8, 23°6 C à Roville aux Chênes dans les Vosges (record mensuel depuis le début des relevés en 1969), 23°5 C à Pontarlier dans le Doubs (record mensuel depuis le début des relevés en 1897), 22°8 C à Troyes (record mensuel), 22°7 C à Château-Chinon (record mensuel), 22°4 C à Lons le Saunier (record mensuel), 22°1 C à Nancy (record mensuel), 21°3 C au Bourget (record mensuel depuis le début des relevés en 1920), 20°7 C à Creil (record mensuel),
le 9, 21°4 C à Colmar,
le 10, 19°C à Colmar,
le 16, 18°2 C à Colmar,
le 17, 17°3 C à Amiens (record hebdomadaire), 16°4 C à Lille et à Lillers dans le Pas-de-Calais,
le 20, 50,9 millimètres à Troyes (record mensuel sur 24 heures),
le 21, 3°2 C à Saulieu en Côte d'Or,
le 27, 1°8 C à Strasbourg,
Record mensuel de Température moyenne pour Dunkerque depuis le début des relevés en 1917 avec 11°9 C (+3°2 C).
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°7 C soit le 3e le plus chaud depuis 1900 derrière 1994 et 2014, notamment grâce aux températures maximales qui atteignent des niveaux historiques.
Les précipitations ont été, somme toute, aux alentours de la normale au cours du mois. On relève :
le 14, 21,5 millimètres à Bourthes dans le Pas de Calais,
le 16, 20 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 19, 47,1 millimètres à Kirchberg dans le Haut-Rhin, 47 millimètres à Rupt sur Moselle dans les Vosges, 46,4 millimètres à Bazincourt sur Saulx dans la Meuse,
le 20, 80 milimètres à Gérardmer,
le 22, 13,5 millimètres à Douai dans le Nord,
le 24, neige à Bâle-Mulhouse, en plaine de Lorraine et du Dijonnais,
le 29, 25,5 millimètres à Vaudricourt et 21,4 millimètres à Abbeville dans la Somme.
On relève 118,4 millimètres à Lille pour ce mois de novembre, soit 80% d'excédent.
Le Nord et l'Est sont globalement plutôt bien arrosés, excepté la Bourgogne et la Franche-Comté déficitaires et excédentaire sur l'Artois.
Sur la Métropole, le déficit atteint 25%.
Le vent a régulièrement soufflé fort au cours de ce mois, en particulier sur le Nord Pas de Calais et la Picardie. On atteint ainsi :
le 10, 74 km/h au Cap Gris-Nez,
le 13, 104 km/h au Cap Gris-Nez,
le 14, 104 km/h au Cap Gris-Nez, 95 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 15, 104 km/h à Dunkerque, 97 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 17, 131 km/h au Cap Gris-Nez, 124 km/h à Dunkerque, 116 km/h à Boulogne-sur-Mer, 97 km/h à Arras, 94 km/h à Lille,
le 28, 104 km/h à Boulogne sur Mer,
le 29, 114 km/h à Boulogne-sur-Mer, 100 km/h à Dunkerque.
Excepté sur la Picardie et le Nord Pas de Calais (47 heures à Lille), le soleil a brillé très généreusement au cours de ce mois de novembre, en particulier dans le Haut-Rhin.
Record d'insolation mensuelle depuis 1991 à Mulhouse (112 heures et 6 jours ensoleillés), à Épinal (90 heures et 2 jours ensoleillés).

L'Automne 2015 est plutôt sec, plutôt doux en raison de l'excédent exceptionnel de novembre et assez ensoleillé.

Décembre 2015 a été très exceptionnellement doux (+5°1 C), exceptionnellement sec et ensoleillé.
Au niveau de la Métropole, ce mois de décembre est record depuis 1900 pour les températures loin devant 1934 et 2000, le plus sec depuis 1959 et exceptionnellement ensoleillé.
Tout au long du mois, les températures sont restées à des niveaux exceptionnels. on relève :
en minimale,
le 1er, 12°8 C à Calais (record hebdomadaire), 11°9 C à Steenvoorde dans le Nord (record hebdomadaire), 11°7 C à Roissy (record hebdomadaire), 11°5 C à Plessis-Belleville dans l'Oise (record hebdomdaire), 11°4 C à Amiens (record hebdomadaire), 11°3 C à Braine dans l'Aisne (record hebdomadaire),
le 2, 10°3 C à Roissy,
le 3, -2°4 C à Dijon, mais 8°7 C à Dunkerque,
le 4, 8°9 C au Touquet,
le 11, -5°9 C à Chaumont-Semoutiers,
le 12, 8°8 C à Paris, 5°9 C à Épinal,
le 13, 6°C à Lille,
le 17, 12°6 C à Boulogne-sur-Mer (record mensuel), 12°C à Aulnois sous Laon (record mensuel),
le 19, 13°C à Calais (record mensuel),
le 20, 13°C à Calais (record mensuel),
le 21, 9°9 C à Paris, 9°4 C à Reims,
le 25, 11°1 C à Stattmatten dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire), 9°6 C à Vassincourt dans la Meuse (record hebdomadaire),
le 26, 12°9 C à Calais (record hebdomadaire),
le 27, -4°8 C à Champagnole dans le Jura,
le 31, 8°C à Dunkerque, 7°8 C à Paris,
en maximale,
le 2, 14°C à Venisey en Haute-Saône,
le 3, 3°9 C à Châlon-sur-Saône,
le 7, 16°4 C à Autun (record hebdomadaire), 16°C à Stattmatten dans le Bas-Rhin (record hebdomadaire),
le 8, 14°4 C à Luxeuil,
le 12, 13°3 C à Dijon, 13°C à Lons le Saunier, 12°4 C à Strasbourg, 11°6 C à Paris,
le 13, 11°8 C à Strasbourg mais 5°7 C à Trappes dans les Yvelines,
le 17, 16°8 C à Autun (record mensuel), 16°C à Septsarges dans la Meuse (record mensuel), 15°6 C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire),
le 18, 13°8 C à Strasbourg,
le 19, 16°4 C au Touquet (record mensuel),
le 20, 16°4 C à Arbois dans le Jura (record hebdomadaire),
le 22, 15°3 C à Paris (record hebdomadaire) et à Roissy (record hebdomadaire),
le 24, 15°2 C à Strasbourg, 14°5 C à Nancy,
le 25, 17°1 C à Amilly dans le Loiret (record hebdomadaire), 16°5 C à Nemours en Seine-et-Marne (record hebdomadaire) et à Sens dans l'Yonne (record hebdomadaire), 16°3 C à Chevillon en Haute-Marne (record hebdomadaire), 16°2 C à Stattmatten dans le Bas-Rhin (record hebdomdaire),
le 27, 14°9 C à Calais,
le 29, 14°2 C à Colmar, 12°5 C à Paris, 11°5 C à Lille, 10°8 C à Roville aux Chênes dans les Vosges,
le 31, 12°1 C à Paris, 11°6 C à Nancy.
Du fait de ces températures exceptionnelles, il n'a ni gelé à Saint-Quentin ou à Paris.
Des records mensuels de température maximale sont battus : 12°3 C à Paris-Montsouris (record absolu depuis 1873) et à Abbeville (record absolu depuis 1922), 11°1 C à Strasbourg (record absolu depuis 1924).
Sous un temps anticyclonique durable, les précipitations sont rares. On note :
le 8, 14,1 millimètres à Rocroi dans les Ardennes, 12,1 millimètres à Gérardmer dans les Vosges, 11,5 millimètres à Fontainebleau,
le 11, 13,7 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 23, 4,8 millimètres à Lillers dans le Pas-de-Calais.
70% de déficit sont atteints au niveau de la Métropole.
Des records mensuels de faible pluviométrie sont battus : 5,4 millimètres à Colmar, 21,3 millimètres à Troyes, 22,3 millimètres à Épinal.

Température et Précipitations en décembre (1959-2015)

Grâce à ces conditions anticycloniques, le vent a très peu soufflé fort au cours de ce mois ; on relève :
le 1er, 87 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 21, 100 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 22, 86 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 23, 98 km/h au Cap Gris-Nez,
le 31, 111 km/h à Boulogne-sur-Mer.
Excepté sur les côtes du Pas de Calais, l'ensoleillement est exceptionnel où de nombreux records mensuels sont battus : 146 heures à Mulhouse (normale : 55 heures), 103 heures à Saint-Dizier (normale : 48 heures).

L'Année 2015 est encore une fois particulièrement chaude, ensoleillé et sèche.
Pour la Métropole, au niveau des températures depuis 1900, elle arrive au troisième rang avec un excédent de 1°C, derrière 2014 (+1°2 C) et 2011 (+1°1 C). La pluviométrie est inférieure de 15% et l'excédent d'insolation dépasse les 10%.