puce

Préambule : les prévisionnistes de météorologie à long terme, médium ou scientifiques ?

D'antan, le paysan observait les signes du temps pour prévoir si l'année serait propice aux cultures ou si elle serait plutôt signe de disette et de famine. Outre la nourriture, la boisson - le vin en particulier - tenait aussi un rôle particulier. En fait, au-delà de vivre, le paysan devait survivre et produire suffisamment de biens de première nécessité pour nourrir sa famille. Donc, l'observation de la nature et des périodes du temps étaient primordial. De cette Histoire, il subsiste aujourd'hui encore les dictons de nos campagnes, dont certains - bien analysés statistiquement - montrent leur qualité non seulement à court terme, mais aussi à long terme !

La mécanisation et la modernisation de notre société ont permis de moins s'inquiéter de ce que la terre pouvait produire d'une année sur l'autre, d'une saison à l'autre ; une nouvelle société est née autour de laquelle loisirs et vacances ont pris une place prépondérante. Caricaturalement, notre société ne souhaite aujourd'hui plus d'extrêmes : pas de froid rigoureux en hiver, pas de canicule en été, un temps doux et ensoleillé. Toutefois, en hiver, la population pouvant jouir des plaisirs des sports d'hiver attendent la neige sur les pistes ; pour les amateurs d'océan et de bronzage en été, elle attend la chaleur et un ensoleillement de qualité. Alors, il devient intéressant de savoir non pas le temps d'une semaine, mais bien le temps d'un mois ou d'une saison pour planifier au mieux le lieu et la période de ces vacances !

Comme la société s'est modernisée, le paysan météorologue observateur de Dame Nature est devenu spécialiste et aujourd'hui ressemble plus à un scientifique, car il a commencé à modéliser informatiquement l'atmosphère. Si de nombreux progrès ont été réalisés dans la prévision à court terme et moyen terme (jusqu'à 15 jours), les tendances mensuelles et saisonnières restent bien difficiles à déterminer aujourd'hui ! De plus, si certains continents (américains, australiens), connaissent de grandes réussites dans les prévisions à long terme, d'autres, comme l'Europe, donnent encore des résultats aléatoires. La différence est le fait, surtout, que nous n'avons pas encore défini tous les éléments précepteurs de notre climat européen.

Nous savons aujourd'hui que l'activité solaire, le Gulf Stream, les Oscillations Nord Atlantiques ou Arctiques ont des influences sur notre climat. Nous connaissons les types de temps et les conséquences des phénomènes, mais les origines des modes positifs ou négatifs des oscillations, par exemple, restent encore inexpliqués. Ainsi, nous ne sommes qu'au début de l'aventure des prévisions à long terme pour l'Europe.

Aujourd'hui, en combinant différentes méthodes à la fois propres à la climatologie et à la statistique, ou d'autres, propres à la modélisation et enfin à l'observation constante des phénomènes présents, il est possible de réaliser des tendances saisonnières aux résultats corrects, de l'ordre de 66% ! Il reste beaucoup de chemin à parcourir avant d'avoir 90% de réussite... Si bien qu'actuellement les résultats dépendent encore de la qualité du prévisionniste, de ses intuitions et de ces méthodes !

Les précurseurs des prévisions à long terme en France furent Jean Breton et Albert Simon au niveau des médias. Leur départ en retraite a précipité la fin de ces informations aussi bien à la télévision que sur les ondes de la radio. Enfin, Internet est apparu et au niveau français, nous sommes quelques amateurs ou spécialistes voire prévisionnistes à proposer ces tendances ; ainsi, Fréderic Decker, prévisionniste à Meteonews et webmaster de www.lameteo.org, Jérôme Cerisier (ex-Infoclimat) et moi-même sur feu Météone et Alertes-météo avons été les premiers depuis 1999 à informer avec de nombreuses réussites et quelques échecs. Il est désormais possible de trouver une mine d'informations sur Internet, ce qui permet d'affiner plus encore nos prévisions et apporter des prévisions de plus en plus précises. Je tiens également à souligner le travail de Florent Planchon, dont les travaux pouvait se retrouver sur le site Science et Climat et enfin Cyril Dupont, avec son site Météo Laflèche... Mais beaucoup d'autres ont embrayé le pas depuis... Ainsi, à titre d'exemple, Régis Crépet de la Chaîne Météo propose des prévisions saisonnières et mensuelles de plus en plus riches. Je tiens aussi à remercier Laurent Cabrol pour son objectif d'informer le plus grand nombre de nos concitoyens sur les prévisions saisonnières à travers les medias, souvent frileux ou à la recherche d'informations sensationnelles...

puce

Comparaison des prévisions à long terme pour les prochains mois

De nombreux spécialistes français et étrangers proposent des tendances mensuelles et saisonnières du temps. Celles-ci sont dévoilées ci-dessous :
Site MAJ Prévisions

Drapeau Allemagne

Allemagne

Donnerwetter 12/2016

Janvier : frais et humide.
Février : froid et sec.
Mars : d’abord froid et sec finissant dans la douceur et l’humidité.
Avril : un peu plus doux et un peu plus sec.
Mai : un peu plus frais et un peu plus humide.
Juin : chaud et sec.

Marko Radke --- ---
Lars Thieme 12/2016

Europe

Janvier : un peu plus doux sous des précipitations de saison.
Février : de saison.
Mars :froid et humide.

France

Janvier : un peu plus doux et légèrement dépressionnaire.
Février : un peu plus doux et légèrement dépressionnaire.
Analogie : 1914, 1918, 1919, 1924, 1928, 1979, 1987, 1991, 2000, 2003, 2005, 2007, 2009.

Drapeau Royaume-Uni

Angleterre

Meteo Office 12/2016

Hiver : un peu plus doux que la normale et plutôt sec, sous un temps bien anticyclonique.
Janvier : sec sous des températures de saison.
Février : doux et humide.
Printemps : doux et plutôt humide malgré un temps plus anticyclonique que la normale.
Mars : plutôt doux et plutôt humide.

ExactaWeather 12/2016 Hiver plutôt doux et humide mais beaucoup moins que les précédents avec un risque de température froide et de temps neigeux plus important.
Janvier 2017 : froid et neigeux.
Février 2017 : plus doux avec quelques incursions froides.
Net-Weather 12/2016

Première partie d’hiver à tendance froide et sèche.
Seconde partie plus humide et plus douce.

Conditions neutres du Niño, pouvant donner une tendance à des situations de blocage aux hautes latitudes, notamment à un temps plus anticyclonique sur la Scandinavie en janvier.

QBO : plutôt attendu en phase Ouest avec activité solaire descendante, favorable à l’intensification du vortex solaire et donc à des conditions zonales.
Flux solaire : OA négative, NOA positive attendu.
Couverture neigeuse en Eurasie (SCE) et avancée neigeuse (SAI) : corrélation avec OA négative.
Couverture de glace arctique : montrant un océan chaud et un continent froid.
Température de l’Océan atlantique : construction d’une NOA négative à travers l’AMO négative.
Anomalie de la péninsule de Taïmyr (péninsule russe du Nord de la Sibérie), Taïmyr Circulation Anomaly (TCA) : conditions bloquantes en octobre renforçant la prévision d’OA négative.
Indian Ocean Dipole (IOD) et Madden Jullian Oscillation (MJO) : probabilité de phase 1-7-8 favorable à des conditions de blocage aux hautes latitudes.
Sudden Stratospherique Warnings : à surveiller au cours de l’hiver, car il délivre de l’air froid vers les basses latitudes.
Canadian Warming November : conditions très différentes de ces dernières années, avec une situation proche de 2009.
La situation globale est très différente de ce qui a été vécue au cours de ces 10 dernières années.
En conclusion une OA négative prévue, avec une NOA incertaine mais avec plus de situation de NOA négative que lors des années précédentes.
Les modèles européens sont favorables à l’augmentation de la fréquence des vents de Nord et d’Est par rapport aux années précédentes.

Terry Scholey 12/2016 Janvier : démarrage froid, très doux au milieu de mois avant un retour à des conditions plus froides avec gonflement de l’anticyclone sur l’Europe ou la Scandinavie.
Février : d’abord froid, puis radoucie et humide avant une deuxième quinzaine sèche.

Des mois d'août plus chauds sont à prévoir avant la fin de la décennie.
Metcheck 12/2016 Janvier : globalement froid et sec.
Février : froid et humide puis doux et humide.
Mars : températures fluctuante du doux au froid, sous un temps humide.
Avril : deux tiers frais, un tiers doux, sous un temps assez sec.
Mai : assez frais et instable.
Juin : frais et orageux.
The Weather Outlook 12/2016

Janvier : plus froid et plus sec.
Février : plutôt doux et plutôt sec.

Weatherweb
Weather Online
--- ---
Drapeau Australie

Australie

POAMA --- ---

Drapeau Belgique

Belgique

Météobelgique ---

---

Drapeau États-Unis

Chine

CMA 06/2016 Automne : frais et humide.
Hiver 2016-2017 : doux et humide.

Drapeau États-Unis

Corée

KMA --- ---

Drapeau États-Unis

États-Unis

Joe Bastardi 08/2016 L'organisation GWO annonce une activité cyclonique importante en automne, suivie par un hiver plus froid que le précédent, et sûrement encore plus le suivant.
CFS 12/2016 Janvier : froid et sec.
Février : plutôt doux et humide.
Mars : frais et humide.
Avril : plutôt de saison, précipitations de saison.
Mai : frais et précipitations de saison.
Juin : température de saison, humide et orageux.
COLA 12/2016

Janvier à mars : plus froid que la normale, sous des précipitations de saison, voire à tendance sèche.

Harris Mann 12/2016

Janvier et février : froid et sec.
Mars : Sec sous des températures de saison.
Avril : frais et sec.
Mai à août : frais et humide.
Septembre à novembre : doux et sec.
Décembre : froid et sec.

IRI (+ensemble des modèles américains) 12/2016

Janvier : normal à plus doux et sec.
Février : tendance douce et sèche.
Mars : tendance douce et humide.
Avril : bien doux et humide.
Mai : légèrement plus doux et humide.
Juin : un peu plus doux sous des précipitations de saison.
Juillet : plus chaud et plus sec.

NASA 12/2016

Janvier : plus froid et sec.
Février : légèrement plus frais et sec.
Mars : très doux et humide.
Avril : bien doux et humide.
Mai : frais sous des précipitations contrastées.
Juin : température de saison et plus sec.
Juillet : plus chaud et plus sec.

NOAA 12/2016

Janvier : de saison et sec.
Février : très doux et humide.
Mars : doux et très humide.
Avril : bien doux et humide.
Mai : de saison et un peu plus humide.
Été : de saison mais humide.
Juin : chaud et humide.

WeatherTrends360 12/2016 Première quinzaine de janvier : fraîche et sèche.

Drapeau France

France

Agate-Météo --- ---
Paul-Fréderic Casset 12/2016 Janvier : température de saison et temps sec.
Février : sûrement doux et humide.
Mars : doux et humide.
Avril : doux e humide.
Mai : chaud et orageux.
Juin : chaud et sec.
Frédéric Decker 12/2016

Janvier : froid et sec.
Février : sec sous des températures de saison.
Mars : de saison.
Avril : doux et humide.
Mai : chaud et sec, avec période orageuse marquée.

William Fondevilla 12/2016 Janvier à mars : doux.
Gérard Texier 12/2016 Neige et verglas sur la France, en particulier à partir du 6 janvier 2017.
Meteo-Centre 12/2016 Janvier : plutôt doux et humide.
Février : doux et sec.
Mars : très doux et très humide.
Avril : de saison
.
Météo Consult 12/2016 Janvier 2017 : première quinzaine froide, radoucissement en dernière décade.
Suite de l'hiver plutôt fraîche et sec.
Printemps : doux aux précipitations un peu plus abondantes que la normale.
Été : chaud et orageux, un risque de séchersse n'est pas à exclure.
Automne : plutôt frais et humide.
Un cycle d'hiver plus froid à partir de 2017-2018.
Meteo Exprès 12/2016 Janvier : doux et sec.
Février : de saison.
Mars : de saison.
Avril : plutôt frais et humide.
Mai : très doux et sec
.
Meteo France 12/2016 Première quinzaine de janvier froide.
Probablement un temps un peu plus doux que la normale jusqu’en mars
.
Météo Laflèche 12/2016

Janvier : frais et sec.
Février : frais et humide.
Mars : frais et humide.
Avril : doux et humide.
Mai : plutôt doux et sec.
Juin : sec mais aux températures de saison.
Juillet : plutôt chaud et très sec.

Météo Paris 12/2016 Janvier : de saison mais sec.
Février : très doux et humide.
Mars : doux sous des précipitations normales.
Avril : dans les normales saisonnières.
TVMountain 12/2016 Janvier : doux et sec.
Février : frais et neigeux.
Mars : en deux phases, d’abord frais et neigeux, puis ensoleillé et printanier.
Avril : chaud et sec.
Mai : doux et orageux.
Juin : instable.
Juillet : chaud et sec.
Août : frais et perturbé
.

Italie
Datameteo --- ---
IBIMET --- ---
ILmeteo 12/2016 Janvier : frais et plutôt sec.
Février : frais et plutôt sec.
Mars : doux et plutôt humide.
Avril : doux et plutôt humide.
Mai : chaud et plutôt sec.
MeteoGiornale 12/2016 À suivre les effets du Blob (masse d'eau froide sur l'Atlantique Nord), d'où une AMO froide record avec un risque d'avoir des hivers européens plus froids dans les années à venir.
Janvier : froid.

Japon
JAMSTEC 12/2016 Hiver : doux et humide.
Printemps : froid et humide.
Été : frais et sec
.
JMA 12/2016 Tendance froide dans les mois à venir.
Drapeau Pologne Pologne
Twojapogoda 12/2016 Janvier : doux et humide.
Février : du même acabit.
Mars : très chaud et ensoleillé.
Avril : poursuite de ce temps chaud et ensoleillé.
Mai : de saison.
Drapeau Russie Russie
WMC 12/2016 Hiver : plutôt doux et humide.

Drapeau Suisse

Suisse
Météo Suisse 12/2016 Hiver : à tendance douce.