Montagne
À quoi cela servirait de prédire le temps des mois à venir, sans vérifier que celles-ci se soient finalement avérées justes ou fausses ?
Ainsi, cette partie propose de vérifier les écarts avec un mois, deux mois et trois mois d'intervalle.
Quoique les critères soient rigoureux, il faut se montrer souvent indulgent face à la difficulté de dégager des tendances pour le temps.
De plus, même s'il est possible de se planter totalement, un écart important (excès ou déficit) de ce qui était prévu ne veut pas forcément dire que la prévision était loin du but.
Il est globalement plus facile de prévoir qualitativement que quantitativement !

Vous pouvez ainsi découvrir :

puce

Les synthèses (tableaux et commentaire) des années 1999 à 2017.

puce

Les légendes se rapportant aux tableaux de synthèse.