L'Union Champagne-Ardennes

Article paru le : 23 mai 2009

De nos spécialistes régionaux, été plus généreux

Été pourri ou été radieux ? Les scientifiques de Météo France renâclent à s'aventurer dans les prévisions saisonnières, dont la probabilité d'exactitude ne dépasse pas 40 %. Ce n'est pas le cas des amateurs, à l'instar de Stéphane Fievet, un Marnais passionné, animateur d'un site internet sur la météo.
La dernière fois que l'Union-l'Ardennais l'a sollicité, c'est-à-dire en septembre, ses prédictions se sont révélées diaboliquement exactes. « Il y avait 60 à 65 % de chance pour que je ne me trompe pas », affirme-t-il.
Lui qui épluche et croise les données météorologiques et les modèles mathématiques du monde entier avait annoncé un été indien à partir du 10 octobre, avec des après-midi douces et ensoleillées. Les faits lui ont donné raison.

Des orages trouble-fête

Difficile, dès lors, de ne pas l'interroger sur les saisons à venir. La question brûle les lèvres : à quel été doit-on s'attendre, cette année, en Champagne-Ardenne et en Picardie, sachant que celui de 2008 était particulièrement médiocre ? Après avoir analysé les prévisions allemandes, françaises, américaines, anglaises, japonaises… Stéphane se montre prudent : « Les météorologues ne sont pas tous d'accord. Si un été chaud et sec comme 2003 est plutôt simple à prévoir, cette année, c'est un peu plus compliqué même si je peux affirmer que l'été 2009 sera meilleur que 2008 et 2007, surtout en termes de ressenti. » Autrement dit, les estivants trouveront la météo moins médiocre que l'an passé même si les températures seront dans une moyenne basse. « Les périodes de chaleur seront pour la dernière décade de juillet et la mi-août », affirme Stéphane Fievet.
Les empêcheurs de prédire en rond sont les orages, déjà bien installés dans le sud de la France. « La chaleur d'Afrique du Nord risque de remonter moins facilement en Europe. »
Et puis, comme le dit le dicton, « en hiver, il peut pleuvoir partout, en été où Dieu le veut ». Notre météorologue serait-il en train d'ouvrir le parapluie ?
« Le nord de la France sera, à mon avis, plus épargné par les orages que le Sud. Mais franchement, cette année, il me paraît plus facile de prévoir l'hiver prochain que l'été. »
Et, manque de chance, l'hiver prochain risque d'être encore « sévère ». Stéphane, qui nous avait annoncé en septembre le retour d'un hiver d'antan, persiste et signe pour l'hiver 2009-2010. Reste à espérer que le météorologiste amateur ait raison pour cet été et se trompe pour cet hiver.

Site de Stéphane Fievet : alertes-meteo.com