2018 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Année
Temps général PluvieuxVenteuxChaud NeigeuxFroid Neigeux NuageuxChaud OrageuxChaud OrageuxChaud EnsoleilléChaud NuageuxChaud Ensoleillé Nuageux Nuageux HumideChaud NuageuxChaud
Anomalie Température
Centre-Est +5°0 C -2°3 C +0°2 C +3°4 C +2°4 C +2°6 C +3°4 C +2°9 C +1°6 C +1°6 C +1°8 C +2°9 C +2°1 C
Nord +4°1 C -2°2 C +0°3 C +4°0 C +3°0 C +2°6 C +4°5 C +2°4 C +1°0 C +1°8 C +1°3 C +2°7 C +2°1 C
Nord-Est +5°5 C -2°1 C -0°5 C +4°5 C +3°4 C +3°1 C +3°8 C +3°4 C +2°0 C +1°7 C +1°8 C +3°1 C +2°5 C
Zone +4°8 C -2°2 C ±0°0 C +3°9 C +2°9 C +2°8 C +3°9 C +2°9 C +1°5 C +1°7 C +1°6 C +2°9 C +2°2 C
Saint-Dizier +4°6 C -2°5 C ±0°0 C +4°2 C +3°4 C +3°1 C +4°2 C +3°2 C +1°5 C +1°4 C +2°0 C +2°4 C +2°3 C
dont jours grand froid   1                     1
fort gel   3 1                 4 8
gel 1 18 9               5 9 42
sans dégel   3 1                   4
douceur       4 13 21 31 25 14 5 113
chaleur       6 13 16 28 23 13 7     106
forte chaleur           1 18 11 3       33
très forte chaleur             2 4         6
Anomalie Précipitations
Centre-Est +123% -13% +89% -14% -13% +14% -18% -53% -78% -38% -4% +26% ±0%
Nord +94% -25% +22% +14% +26% -24% -45% -13% -55% -49% -13% +25% -4%
Nord-Est +148% -44% +12% -30% +54% -42% -54% +6% -42% -64% -39% +36% -5%
Zone +122% -27% +41% -10% +22% -18% -39% -20% -59% -50% -19% +29% -3%
Saint-Dizier +123% -35% +32% -19% +4% -41% -68% -48% -45% -75% -19% +11% -13%
dont jours ≥0,1 millimètre 22 13 21 12 13 9 7 14 10 10 15 21 167
≥1 millimètre 18 8 18 7 12 4 5 10 3 7 12 16 120
≥5 millimètres 9 3 5 4 3 2 1 2 2   4 8 43
≥10 millimètres 7   3 2 2 2 1 0 1   2 1 21
Anomalie Insolation
Centre-Est -29% +8% -23% +12% +19% +22% +26% +25% +37% +37% -7% -14% +16%
Nord -41% +60% -28% +5% +27% +10% +31% +8% +31% +44% +13% +4% +18%
Nord-Est -23% +8% -23% +32% +13% +25% +30% +19% +39% +46% +21% -33% +19%
Zone -31% +25% -25% +16% +20% +19% +29% +17% +36% +42% +9% -14% +18%
Saint-Dizier -51% +29% -21% +20% +31% +19% +31% +23% +34% +41% +21% -17% +20%

Janvier 2018 a été très exceptionnellement doux (+4°8 C), très exceptionnellement humide et anormalement maussade.
Les températures ont été constamment très supérieures à la normale tout au long du mois. On relève :
en minimale,
le 1er, 6°7 C à Tavaux dans le Jura, 6°6 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 6, 6°9 C à Strasbourg,
le 11, 4°9 C à Charleville-Mézières, mais 0°5 C à Dunkerque,
le 14, -6°5 C à Colmar, -1°9 C à Achères dans les Yvelines,
le 19, 0°4 C à Lille,
le 24, 11°8 C à Dunkerque (record hebdomadaire), 11°1 C à Abbeville (record hebdomadaire),
le 25, 9°4 C à Lons le Saunier (record hebdomadaire),
le 29, 9°8 C à Lille, 9°C à Rancennes dans les Ardennes,
le 31, 7°4 C à Troyes ;
en maximale,
le 1er, 10°3 C à Bâle-Mulhouse,
le 2, 15°9 C à Saint-Yan en Saône et Loire, 15°1 C à Auxerre, 14°8 C à Bâle-Mulhouse,
le 3, 16°5 C à Mâcon, 15°7 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 4, 14°9 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 8, 3°2 C à Radinghem dans le Pas de Calais,
le 9, 11°C à Reims,
le 10, 9°1 C à Strasbourg,
le 11, 4°7 C à Abbeville,
le 12, 8°6 C à Nancy,
le 14, 12°2 C à Saint-André en Terre Plaine dans l'Yonne et à Mathaux dans l'Aube,
le 17, 11°6 C à Dunkerque,
le 24, 14°7 C à Calais (record hebdomadaire),
le 28, 11°1 C à Bâle-Mulhouse,
le 29, 12°3 C à Colmar,
le 31, 11°3 C à Strasbourg.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 3°4 C, plaçant ce mois de janvier le plus doux jamais enregistré depuis 1900 devant 1988, 1936 et 2014.
De nombreux records mensuels aussi bien minimales, maximales que moyennes sont battus sur bon nombre de stations depuis l'ouverture de ces stations.
Le nombre de jours de gel est très déficitaire.
Les précipitations ont été très abondantes tout au long du mois. On note :
le 3, 75,8 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 22, 47,5 à Chaux des Prés dans le Jura, 45 millimètres à Belfahy en Haute-Saône,
le 31, 54,3 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 90%, plaçant ce mois au premier rang des plus pluvieux depuis 1959.
De nombreuses stations battent leur record mensuel de pluviométrie depuis l'ouverture de ces dites stations.
On relève notamment : 297,9 millimètres à Pontarlier, 269,2 millimètres à Saulieu en Côte d'Or.
Évidemment, les cours d'eaux ont fréquemment inondé. La Seine atteint un pic à Paris à 5,82 m le 29 janvier, mais très loin des records de 1910 (8,62 m) ou 1658 (8,81 m).
Sous ce temps durablement dépressonnaire, le vent a souvent soufflé fort. On relève :
le 1er, 100 km/h à Nangis en Seine-et-Marne, 93 km/h à Blécourt en Haute-Marne,
le 3, 147 km/h à Cambrai (record mensuel), 134 km/h à l'aéroport de Metz, 131 km/h à Saint-Quentin, 127 km/h à Bâle-Mulhouse, 123 km/h à Changis sur Marne en Seine-et-Marne, 111 km/h à Orléans, avec la tempête Eléanor,
le 15, 58 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 18, 136 km/h au Cap Gris Nez dans le Pas de Calais, 120 km/h à Lille, 113 km/h à Arras et Cambrai,
le 24, 79 km/h à Lille.
Par ailleurs, l'insolation se montre particulièrement faible sous ces conditions perturbées. On ne relève que 25 heures d'ensoleillement à Saint-Quentin soit plus de 60% de déficit, soit un record mensuel. Des records de nombre de jours peu ensoleillés sont battus à Orléans avec 26 jours.

Février 2018 est bien froid (-2°2 C), sec et ensoleillé.
La température a été durablement basse au cours du mois, excepté une petite période après la deuxième quinzaine, avant une vague de froid intense en fin de mois :
en minimale,
le 7, -5°8 C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne,
le 8, -12°7 C à Pontoise, -12°6 C à Orléans, -12°4 C à Creil dans l'Oise, -10°C à Reims,
le 9, -11°9 C à la Selve dans l'Aisne, -10°5 C à Reims, -9°2 C à Orléans,
le 10, -10°6 C à Orgerus dans les Yvelines,
le 14, -7°C à Colmar,
le 16, -2°9 C à Beauvais,
le 19, -6°1 C à Saint-Yan en Saône et Loire et à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 20, -4°4 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle,
le 21, -5°2 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle,
le 22, -6°C à Rancennes dans les Ardennes,
le 25, -8°C à Luxeuil, -7°C à Rocroi dans les Ardennes,
le 28, -17°8 C à Mourmelon le Grand dans la Marne (record hebdomadaire),
en maximale,
le 2, 0°C à Château-Chinon,
le 4, -0°4 C à Rocroi dans les Ardennes, 2°7 C à Trappes,
le 5, 0°5 C à Orléans, 1°5 C à Nancy,
le 6, 10°C à Besançon,
le 10, 0°4 C à Langres,
le 17, 1°8 C à Rollainville dans les Vosges,
le 18, -0°9 C à Nancy,
le 19, 0°3 C à Volmunster en Moselle, 0°9 C à Nancy, 2°1 C à Besançon,
le 20, 1°4 C à Épinal,
le 23, -1°8 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin, -1°6 C à Sancey le Grand dans le Doubs, -1°2 C à Château-Chinon,
le 25, -1°2 C à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin,
le 27, -3°C à Metz (record hebdomadaire) et à Villacoublay dans les Yvelines (record hebdomadaire).
Du 26 au 28, on a relevé un pic de froid tardif, le plus intense depuis 1971.
VDF 201802
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 2°2 C, soit un mois proche de 2013.
Des records mensuels de nombre de jours de gel sont battus : 26 jours à Ligneville dans les Vosges, à Berg dans le Bas-Rhin, 25 jours à Charleville-Mézières et à Villette en Meurthe et Moselle.
Les précipitations sont plutôt déficitaires et sont plutôt tombées sous forme de neige. On note :
le 2, 7,6 millimètres à Merville dans le Nord,
le 5, 1 à 3 centimètres de neige en Île de France, jusqu'à 5 centimètres en Saône et Loire,
le 6, 15 centimètres de neige à Orly, 14 centimètres à Orléans, 13 centimètres à Roissy, 12 centimètres à Paris-Montsouris et Melun,
le 10, 8,2 millimètres à Radinghem dans le Pas de Calais,
le 13, 1 à 3 centimètres en Région parisienne,
le 15, 26,4 millimètres à Champagnole dans le Jura,
le 17, 31,5 millimètres à la Pesse dans le Jura.
Mensuellement, on a relevé seulement, 16,8 millimètres à Arras, 18,8 millimètres à Metz.
Le déficit atteint près de 15% sur la Métropole.
Le vent fort s'est fait plutôt rare au cours du mois.
L'ensoleillement s'est avéré plutôt généreux, parfois supérieur de 80% à la normale dans le Pas de Calais, généralement entre 25% et 50%. On relève : 142 heures à Saint-Quentin (record depuis 1991).

L'Hiver 2017-2018 est un peu plus doux que la normale, bien humide et maussade.
Hiver 1959-2018

Mars 2018 a connu des températures de saison, sous un temps maussade et plus humide.
Les températures ont été très fluctuantes au cours du mois, entre un début bien froid suivi d'un temps plus doux jusqu'en milieu de mois, le temps restant bien froid globalement jusqu'à la fin du mois en s'atténuant progressivement. On relève :
en minimale,
le 3, -8°1 C à Mulhouse, -6°1 C à Lillers dans le Pas de Calais,
le 4, -2°6 C à Mulhouse,
le 5, -3°5 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -2°C à Colmar,
le 6, -2°3 C à Charleville-Mézières,
le 10, 10°7 C à Troyes,
le 12, 10°1 C au Bourget, 8°8 C à Nevers,
le 13, 7°C à Charleville-Mézières,
le 15, -0°6 C à Colmar,
le 17, -1°8 C à Boulogne sur Mer,
le 20, -5°7 C à Rocroi dans les Ardennes (record hebdomadaire), -3°1 C à Arras (record hebdomadaire), -2°5 C à Roissy (record hebdomadaire),
le 21, -7°C à Lesse en Moselle, -3°8 C à Vassincourt dans la Meuse (record hebdomadaire),
le 22, -7°8 C à Colmar, -6°2 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -3°1 C à Varennes Saint Sauveur en Saône et Loire (record hebdomadaire), mais 5°7 C au Touquet,
le 27, 0°C à Buhl-Lorraine en Moselle, 1°8 C à Lille,
le 29, -1°6 C à Achères dans les Yvelines, -0°3 C à Reims,
en maximale,
le 3, 0°2 C à Sélestat,
le 4, 4°2 C à Bernaville dans la Somme,
le 5, 15°2 C à Roville aux Chênes dans les Vosges,
le 6, 13°8 C à Saint-Yan en Saône et Loire,
le 8, 6°5 C à Fontaine lès Vervins dans l'Aisne, mais 14°5 C à Colmar,
le 9, 17°1 C à Carspach dans le Haut-Rhin (record hebdomadaire),
le 10, 19°2 C à Saint-Privé dans l'Yonne,
le 11, 19°6 C à Troyes et Auxerre,
le 12, 15°9 C à Colmar,
le 17, 1°C à Dunkerque (record hebdomadaire),
le 19, 0°2 C à Trappes dans les Yvelines (record hebdomadaire),
le 21, 1°5 C à Pontarlier,
le 22, 1°7 C à Volmunster en Moselle,
le 23, 4°7 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne,
le 26, 6°7 C à Blécourt en Haute-Marne,
le 27, 7°1 C à Fayl-Billot en Haute-Marne,
le 28, 6°9 C à Boulogne sur Mer.
En métropole, le déficit atteint 0°5 C. Ce mois de mars est d'ailleurs plus froid que le mois de janvier.
Le nombre de jours de gel est plutôt dans les normes dans le Nord-Est.
Sous une circulation dépressionnaire intense liée à une Oscillation Nord Atlantique négative, les précipitations ont été abondantes au cours de ce mois. On note :
le 16, 15,6 millimètres à Lillers dans le Pas de Calais,
le 17, 27 millimètres à Troyes, 26,8 millimètres à Blécourt en Haute-Marne, 22,2 millimètres à Achères dans les Yvelines,
le 18, 28 centimètres de neige en forêt de Montmorency dans le Val d'Oise, 4 centimètres à Roissy,
le 31, 20,4 millimètres à Langres.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint plus de 60%, se classant parmi les 10 mois de mars les plus arrosés depuis 50 ans. De la Thiérarche au Sundgau, néanmoins, les précipitations ont été inférieures à la normale, jusqu'à 50% en Alsace comme à Sélestat avec 22,2 millimètres tombés en un mois. Mais il est tombé des précipitations pendant 21 jours au cours de ce mois à Dijon pour une normale à 14 jours.
Le vent a rarement soufflé fort au cours de ce mois.
Le soleil a brillé rarement également. C'est le mois de mars le plus maussade depuis 2013 avec également 2008 et 2001, avec plus de 20% de déficit. On note notamment aucun jour de temps bien ensoleillé (fraction d'ensoleillement supérieure ou égales à 80%) à Paris et 59 heures d'ensoleillement à Beauvais.

Avril 2018 a été très anormalement chaud (+3°9 C), assez sec et ensoleillé.
Excepté en début et en fin de mois, les températures ont été durablement excédentaires. On relève :
en minimale,
le 2, -2°5 C à Colmar,
le 3, 11°1 C à Mathaux dans l'Aube,
le 9, 13°4 C à Douzy dans les Ardennes (record mensuel), 12°4 C à Septsarges dans la Meuse (record hebdomadaire),
le 11, -0°5 C à Bâle-Mulhouse,
le 12, 10°4 C à Metz,
le 17, 0°1 C à Prémery dans la Nièvre, 1°1 C à Douzy dans les Ardennes,
le 19, 17°6 C à Boulogne sur Mer (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1947),
le 20, 15°2 C à Langres (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1949),
le 21, 16°6 C à Mont Saint-Vincent en Saône et Loire (recours mensuel depuis l'ouverture de la station en 1943), 15°5 C à Villacoublay dans les Yvelines (record mensuel),
le 22, 16°4 C à Château-Chinon (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1934), 16°1 C à Villacoublay dans les Yvelines (record mensuel), 13°8 C à Abbeville (record mensuel),
le 23, 15°2 C à Colmar (record mensuel), 15°1 C à Sens (record mensuel), 14°6 C à Frignicourt dans la Marne (record mensuel), 14°3 C à Troyes (record mensuel),
le 24, 3°1 C à Reims,
le 30, 10°9 C à Strasbourg,
en maximale,
le 1er, 6°2 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 3, 21°8 C à Bâle-Mulhouse,
le 4, 18°9 C à Colmar,
le 6, 21°4 C à Champagnole dans le Jura,
le 8, 25°7 C à Luxueil lès Bains (record hebdomadaire),
le 9, 23°5 C à Paris,
le 10, 20°4 C à Dunkerque, mais 9°8 C à Villersexel en Haute-Saône,
le 11, 20°4 C à Frignicourt dans la Marne,
le 12, 21°3 C à Colmar,
le 16, 21°5 C à Scheinbenhard dans le Bas-Rhin,
le 17, 24°9 C à Strasbourg,
le 19, 29°2 C à Troyes (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1975), 28°7 C à Paris-Montsouris (mais 30°2 C le 18 avril 1949 ou 30°1 C le 16 avril 1949), 26°7 C à Amiens (record mensuel),
le 20, 31°3 C à Saint-Maur des Fossées dans le Val de Marne (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1872), 28°9 C à Sens (record mensuel), 27°6 C à Cambrai (record mensuel),
le 21, 29°7 C à Colmar (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1957), 26°3 C à Langres (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1949),
le 22, 30°6 C à Sélestat dans le Bas-Rhin (record mensuel), 30°C à Strasbourg,
le 24, 11°2 C au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 30, 5°C à Trappes (record hebdomadaire), 6°8 C à Paris (record hebdomadaire).
Au niveau de la métropole, l'excédent atteint 2°7 C, soit le troisième mois d'avril le plus chaud depuis 1900.
Entre le 18 et le 22 avril, le temps a été très exceptionnellement chaud, avec une vague de chaleur précoce marquée, l'une des plus fortes relevées sur la Métropole, à comparer à 2007 et 1949.
Peu de gel ont été relevés au cours de ce mois et en revanche, entre 5 et 8 jours de chaleur.
Sous des conditions anticycloniques très présentes en deuxième quinzaine, les précipitations ont été plus aléatoires au cours de ce mois. On note :
le 14, 15,2 millimètres à Lillers dans le Pas de Calais,
le 22, 8,7 millimètres à Saulieu en Côte d'Or,
le 28, 21,8 millimètres à Avrée dans la Nièvre,
le 29, de nombreux orages avec des grêlons de 1 à 3 centimètres en Champagne et Lorraine, 25,1 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 30, neige sur le norde la Région parisienne.
Les précipitations sont déficitaires sur une grande partie du territoire, excepté sur le Nord Pas de Calais à l'Orléanais et localement en Moselle ainsi que sur les Ardennes.
Elles sont restées dans la moyenne au niveau de la Métropole.
Le vent a été peu présent au cours de ce mois, tournant ainsi vers les normales de saison. On relève toutefois : 4 jours de plus que la normale dans le Sundgau (Bâle-Mulhouse), et :
le 3, 117 km/h à Savigny sur Clairis dans l'Yonne, 106 km/h à Orléans,
le 29, 112 km/h à Celles sur Ource, tornade du côté de Vitry le François,
le 30, 110 km/h au cap Gris-Nez, 98 km/h à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin, une tornade relevée dans la Marne à Cloyes sur Marne, Vauclerc et Outrepont du côté de Vitry le François.
Le soleil a été très généreux au cours de ce mois, en particulier dans le Haut-Rhin, juste déficitaire dans le Nord et la Somme. On a ainsi relevé 252 heures d'ensoleillement à Bâle-Mulhouse, 11 à 14 jours de temps très ensoleillés dans la région de Colmar.

Mai 2018 a été chaud (+2°9 C) mais très orageux et très ensoleillé à la fois.
Le mois a été marqué par un blocage scandinave.
Les températures, d'abord fraîches, ont connu un pic de douceur en premire décade, avant de s'avérer bien froide en deuxième décade, pour reprendre leur envol en troisième décade. On relève :
en minimale,
le 2, -1°3 C à Mouzay dans la Meuse,
le 7, 5°5 C à Reims,
le 14, 11°8 C à Metz,
le 15, 12°8 C à Épinal,
le 18, 1°4 C à Doncourt-lès-Conflans en Meurthe-et-Moselle,
le 20, 2°4 C à Rancennes dans les Ardennes,
le 22, 14°7 C à Mathaux dans l'Aube,
le 27, 19°6 C à Lille (record mensuel depuis l'ouverture de la station en 1944),
le 28, 17°3 C à Arras (record mensuel), 17°2 C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne (record mensuel), 17°1 C à Frignicourt dans la Marne (record mensuel),
en maximale,
le 6, 29°C à Charleville-Mézières, 27°7 C à Prémery dans la Nièvre,
le 8, 29°8 C à Saint-Maur, 29°C à Saulces-Champenoises dans les Ardennes, 28°C à Valenciennes,
le 9, 28°C à Kayersberg dans le Haut-Rhin, 27°9 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle,
le 10, 13°8 C à Saulieu en Côte d'Or,
le 12, 27°1 C à Colmar, 26°1 C à Strasbourg,
le 15, 24°6 C à Aubreville dans la Meuse,
le 18, 11°4 C au Cap Griz-Nez,
le 19, 13°6 C à Cambrai,
le 20, 24°C à Charleville-Mézières mais 17°C à Berg dans le Bas-Rhin,
le 22, 26°7 C à Strasbourg, 25°7 C à Valenciennes,
le 23, 24°6 C à Saulces-Champenoises dans les Ardennes,
le 25, 28°2 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 28, 30°C à Strasbourg,
le 29, 25°C à Argers dans la Marne,
le 31, 26°3 C à Mulhouse et Valenciennes.
Des records mensuels de température moyenne ont été battus : 14°9 C à Erneville aux Bois dans la Meuse (ouverture de la station en 1934), 15°8 C à Cambrai (ouverture de la station en 1954), 16°3 C à Nancy (ouverture de la station en 1921), 17°7 C à Strasbourg (ouverture de la station en 1924, mais 19°C en 1841 sur une ancienne station de Strasbourg).
Le mercure a dépassé de 8 à 14 jours le seuil de la chaleur, ce qui est remarquable, constituant parfois un record. Dans le Nord-Est, il se classe au deuxième rang des plus chauds depuis 1900.
Au niveau de la Métropole, l'excédent de température atteint 1°3 C.
Excepté localement mais surtout dans l'Aisne, la Marne et l'Aube, les précipitations ont été excédentaires au cours de ce mois. On note ainsi :
le 9, 106,6 millimètres à Busson en Haute-Marne,
le 10, 47,7 millimètres à Brumath dans le Bas-Rhin,
le 12, nombreuses chutes de grêle en Champagne-Ardenne,
le 13, 47,9 millimètres à Blécourt en Haute-Marne,
le 15, 47 millimètres à Rioz en Haute-Saône,
le 16, 21,8 millimètres à Rouffach dans le Haut-Rhin,
le 17, 26,4 millimètres au Ballon de Servance en Haute-Saône, 17,3 millimètres à Giromagny sur le Territoire de Belfort, 12,3 millimètres à Til-Châtel en Côte d'Or,
le 21, 33 millimètres à Munster dans le Haut-Rhin,
le 22, 36,5 millimètres à Villacoublay dont 24,9 millimètres en une heure, avec de la grêle en Champagne-Ardenne et en Île de France,
le 23, 47,6 millimètres à Vitry le Croisé dans l'Aube, 21,7 millimètres à Doran sur le Territoire de Belfort,
le 24, 37,9 millimètres à Vassincourt dans la Meuse, dont 36,3 millimètres en une heure, 27,3 millimètres à Valenciennes dont 27,1 millimètres en deux heures,
le 25, 47,1 millimètres à Margny lès Compiègne dans l'Oise, dont 39,8 millimètres en une heure,
le 26, 18,3 millimètres à Munster dans le Haut-Rhin,
le 27, 97,6 millimètres à Revin dans les Ardennes, dont 86,4 millimètres en trois heures, 84,9 millimètres à Saulces-Champenoises dont 67,6 millimètres en une heure, 33,7 millimètres à Saint-Julien dans le Jura, 29,9 millimètres à Langres, avec de la grêle en Champagne-Ardenne, 20,5 millimètres à Saulty dans le Pas de Calais en une heure,
le 28, 60,7 millimètres à Rouvroy en Santerre dans la Somme, 40,8 millimètres à Valenciennes,
le 29, 48,6 millimètres à Saint-Witz dans le Val d'Oise, dont 48,2 millimètres en une heure, 39,2 millimètres au Jardin du Luxembourg à Paris, dont 22,6 millimètres en une heure,
le 30, 43,8 millimètres à Saint-Maurice en Meurthe et Moselle,
le 31, 54,6 millimètres à Colmar, dont 54 millimètres en trois heures et 47,5 millimètres en une heure, 54,3 millimètres à Orléans, dont 53,5 millimètres en trois heures et 32 millimètres en une heure, 52,4 millimètres à Strasbourg, dont 50,6 millimètres en trois heures et 41,1 millimètres en une heure.
Les pluies ont été intenses. Ainsi, en six jours, il est tombé 80,3 millimètres à Paris.
Excepté localement, le vent a peu soufflé au cours de ce mois. On relève :
le 25, 99 km/h à Orléans,
le 30, 116 km/h à Argers dans la Marne.
L'ensoleillement a été très excédentaire au cours de ce mois, avec 250 heures à Strasbourg et même 272 heures à Charleville-Mézières.

Le printemps 2018 fut chaud et bien humide, marqué par un temps très orageux.

Juin 2018 a continué sur la même connotation chaude (+2°8 C), d'abord très orageux, puis sec et très ensoleillé.
Malgré quelques pics de fraîcheur en milieu de mois et après le solstice, la chaleur a dominé au cours de ce mois. On relève :
en minimale,
le 1er, 17°C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire),
le 2, 15°6 C à Troyes, 15°5 C à Melun,
le 4, 18°2 C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire),
le 6, 18°6 C à Brumath dans le Bas-Rhin, 17°9 C à Sens,
le 7, 17°5 C à Bâle-Mulhouse, 17°1 C à Luxeuil,
le 8, 16°3 C à Seingbouse en Moselle,
le 15, 15°9 C à Nemours en Seine-et-Marne,
le 19, 8°6 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 20, 8°C à Mourmelon le Grand dans la Marne mais 17°2 C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne,
le 21, 9°4 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 22, 3°8 C à Arras, 4°3 C à Vatry dans la Marne, 5°1 C à Champagne sur Oise dans le Val d'Oise,
le 23, 2°3 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe-et-Moselle, 3°3 C à Jaméricourt dans l'Oise, 3°9 C à Arras, 4°5 C à Valenciennes (record hebdomadaire), 5°5 C à Oisemont dans la Somme (record hebdomadaire),
le 24, 4°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 5°6 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe-et-Moselle,
le 25, 10°8 C à Langres,
le 26, 8°C à Lillers dans le Pas de Calais, 8°3 C à Roville aux Chênes dans les Vosges,
en maximale,
le 4, 29°3 C à Strasbourg, 29°2 C à Metz,
le 6, 30°7 C à Brumath dans le Bas-Rhin, 28°3 C à Valenciennes,
le 7, 27°1 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 27°C à Chauny dans l'Aisne,
le 8, 28°9 C à Strasbourg mais 15°9 C à Dunkerque,
le 10, 28°9 C à Saint-Dizier,
le 11, 28°3 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin, 24°3 C au Touquet,
le 19, 16°2 C au Cap Gris Nez, 18°5 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 22, 17°1 C à Berg dans le Bas-Rhin, 18°1 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 23, 21°3 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 24, 20°7 C à Douzy dans les Ardennes, 22°C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 30, 34°8 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or, 33°5 C à Saint-Thierry dans la Marne.
Au niveau de la Métropole, avec un excédent de 1°7 C, ce mois est le cinquième plus chaud depuis 1900, derrière 2003, 2017, 1976 et 2005.
Par ailleurs, sur le premier semestre, 2018 se classe au 5e rang des plus chauds depuis 1900 avec un excédent de 1°1 C sur la moyenne 1981-2010, derrière 2007 (1°8 C), 2014 (1°4 C), 2017 (1°2 C), 2011 (1°2 C).
Sous forme orageuse, les précipitations sont très contrastées au cours de ce mois, les deux dernière décades étant particulièrement et durablement sèches. On note :
le 1er, 41,7 millimètres à Douzy dans les Ardennes,
le 3, 89,7 millimètres à Langres dont 60,8 millimètres en une heure, 44,2 millimètres à Pontarlier,
le 4, 83 millimètres à Charleville-Mézières, 69,2 millimètres à Langres, 46,2 millimètres à Changis sur Marne en Seine-et-Marne, 39,1 milliètres à Saint-Yan en Saône-et-Loire,
le 6, 60,6 millimètres à Belmont dans le Bas-Rhin, 53,5 millimètres à Colmar,
le 7, 66,1 millimètres à Saulieu en Côte d'Or, dont 58,7 millimètres en une heure, 40,3 millimètres à Saint-André-en-Terre-Plaine dans l'Yonne,
le 8, 29,7 millimètres à Besançon,
le 9, 59,3 millimètres à Munster dont 48,2 millimètres en deux heures,
le 11, 95 millimètres à Torcy en Seine-et-Marne, 78,9 millimètres à Achères dans les Yvelines, 78,2 millimètres à Paris-Montsouris, 75,4 millimètres à Orly.
Les précipitations en excès en Île de France, dans la Meuse, en Moselle dans le Nord de l'Alsace et plus localement dans le Dijonnais, ont été très rares, en particulier dans le Nord Pas de Calais ou en Picardie, où on ne relève que 3 millimètres à Abbeville (mais 1 millimètre en 1921).
Au niveau de la Métropole, les précipitations sont proches de la normale.
Sous des conditions anticycloniques durables, le vent a peu soufflé au cours de ce mois. On relève :
le 6, 79 km/h à Creil,
le 29, 70 km/h à Roissy.
De même, le soleil a généreusement brillé au cours de ce mois de juin : un excédent de 25% à Saint-Quentin avec 260 heures, à Langres avec 273 heures, à Colmar avec 225 heures.

Juillet 2018 a été exceptionnellement chaud (+3°9 C), très sec et très ensoleillé.
Quasiment sans interruption, les températures ont été très chaudes tout au long du mois. On relève :
en minimale,
le 10, 10°8 C à Lillers dans le Pas de Calais,
le 11, 5°9 C à Sancey le Grand dans le Doubs (record hebdomadaire),
le 12, 6°1 C à Chaumont-Semoutiers en Haute-Marne,
le 13, 8°6 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 17, 19°2 C à Mâcon,
le 21, 17°9 C à Metz-Nancy-Lorraine,
le 23, 19°6 C à Dunkerque,
le 24, 20°2 C à Villacoublay,
le 25, 20°7 C à Courouvre dans la Meuse,
le 26, 22°2 C à Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines (record hebdomadaire), 22°1 C à Boulogne-sur-Mer (record hebdomadaire), 21°4 C à Orly (record hebdomadaire),
le 27, 22°C à Steenvoorde dans le Nord (record mensuel) et à Villette en Meurthe-et-Moselle (record mensuel),
le 28, 20°7 C à Metz, 20°6 C à Dijon et à Rouvres-en-Woëvre dans la Meuse,
le 29, 17°3 C à Seingbouse en Moselle,
le 30, 19°6 C à Lille,
le 31, 22°4 C à Mâcon ;
en maximale,
le 1er, 35°5 C à Prémery dans la Nièvre,
le 3, 32°1 C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne, 31°7 C à Fresnoy la Rivière dans l'Oise,
le 5, 16°C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 6, 31°3 C à Saint-Maur, 30°C à Pontoise, 29°7 C à Lille,
le 7, 32°6 C à Chapet dans les Yvelines, 30°3 C à Steenvoorde dans le Nord,
le 10, 16°5 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 12, 17°9 C à Dunkerque mais 27°2 C à Rancennes,
le 13, 31°9 C à Prémery dans la Nièvre,
le 15, 32°C à Lons le Saunier, 31°5 C à Paris,
le 17, 18°8 C au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais, mais 32°5 C à Brumath dans le Bas-Rhin,
le 18, 30°5 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 19, 33°4 C à Prémery dans la Nièvre,
le 22, 30°7 C à Doncourt lès Conflans dans la Meuse, 28°1 C à Rocroi dans les Ardennes, 27°8 C à Calais,
le 23, 32°1 C à Fresnoy la Rivière dans l'Oise, 31°6 C à Lille,
le 24, 35°1 C à Varzy dans la Nièvre, 34°C à Vassincourt dans la Meuse,
le 25, 35°1 C à la Selve dans l'Aisne et à Argers dans la Marne, 34°7 C à Mathaux dans l'Aube, 34°C à Charleville-Mézières, 33°1 C à Dijon,
le 26, 36°6 C à Charleville-Mézières (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1990), 36°2 C à Saint-Quentin (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1933), 35°3 C à Bernaville dans la Somme (record mensuel),
le 27, 39°C à Montreuil en Seine-Saint-Denis, 37°6 C Lille (record absolu de chaleur, station ouverte depuis 1944),
le 28, 30°8 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 29, 33°1 C à Saint-Yan en Saône et Loire, 33°C à Dorans sur le Territoire de Belfort,
le 30, 35°6 C à Strasbourg, 31°3 C à Langres,
le 31, 36°7 à Scheibenhard dans le Bas-Rhin mais 19°8 C au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°4 C, soit le 3e mois de juillet le plus chaud depuis 1900, derrière 2006 (+3°6 C) et 1983 (+2°6 C), avec une vague de chaleur débutant le 24 juillet et se prolongeant jusqu'au 8 août avec un premier pic du 24 au 27 juillet.
Le nombre de jours de forte chaleur est très excédentaire.
Sous des condititions anticycloniques, les précipitations ont souvent été rares, à quelques exceptions près :
le 1er, 68,1 millimètres à Gironville en Seine-et-Marne,
le 3, 53 millimètres à Azé en Saône-et-Loire,
le 4, 105,1 millimètres à Lormes dans la Nièvre dont 40,9 millimètres en une heure,
le 5, 98,8 millimètres à Saint-Privé dans l'Yonne dont 92 millimètres en deux heures, dont 74,7 millimètres en une heure, 60,6 millimètres à Lormes dans la Nièvre, 42,1 millimètres à Melun dont 40,9 millimètres en une heure, 33,3 millimètres au Ballon de Servance en Haute-Saône,
le 13, 29,5 millimètres à Rancennes dans les Ardennes, 12 millimètres à Jaméricourt dans l'Oise,
le 14, 23 millimètres à Vertus dans la Marne,
le 20, chutes de grêle impressionnantes dans le Jura (Morbier, Nozeroy et Bellefontaine) avec plus de 20 centimètres d'épaisseur tombés entre 30 et 45 minutes, 41,6 millimètres à Chalon sur Saône,
le 24, 40,8 millimètres à Saint-André en Terre Plaine dans l'Yonne, dont 39 millimètres en une heure,
le 25, 28,7 millimètres à Gérardmer dans les Vosges,
le 26, 12,8 millimètres à Germaine dans la Marne,
le 27, 63,5 millimètres en trois heures dont 39,5 millimètres en une heure à Villaines-sous-Bois dans le Val d'Oise, avec grêle sur Paris et sa région,
le 31, 13,4 millimètres à Noyers dans l'Yonne.
Le déficit mensuel atteint plus de 50% des Hauts-de-France à la Lorraine et à la Franche-Comté voire plus de 75% sur la Champagne-Ardenne et l'Ouest de l'Île de France.
Sur juin-juillet, on atteint quelques records de déficit pluviométriques comme à Lille avec 21,5 millimètres (précédent record : 39,2 millimètres en 1945, depuis le début des relevés en 1784), à Charleville-Mézières avec 61,6 millimètres (précédent record : 63,3 millimètres en 1994, depuis le début des relevés en 1990).
Au niveau de la Métropole, le déficit pluviométrique est d'environ 20%.
Le vent a également rarement soufflé fort sauf
le 2, 102 km/h à Rouvroy en Santerre dans la Somme,
le 20, 92 km/h à Changis en Seine-et-Marne,
le 27, 114 km/h à Nangis en Seine-et-Marne,
le 28, 76 km/h à Dunkerque.
L'insolation est très excédentaire aux alentours de 40% voire un peu plus du plateau de Langres au frontière du Nord et au Bas-Rhin. Le nombre de jours ensoleillés (fraction d'insolation supérieure ou égale à 80%) atteint des records à Strasbourg avec 17 jours et à Colmar avec 18 jours.

Août 2018 reste dans la continuité de juillet dans une moindre mesure très chaud (+2°9 C), sec et ensoleillé.
Si les températures restent bien chaudes sur les 7 premiers jours caniculaires, elles sont plus en dent de scie ensuite, avec un pic plus frais au cours de la dernière décade. On relève :
en minimale,
le 1er, 22°2 C à Dijon, 21°5 C à Strasbourg (record hebdomadaire),
le 4, 25°6 C à Mâcon (record absolu depuis l'ouverture de la station en 1943),
le 5, 23°9 C à Mâcon, 21°9 C à Strasbourg (record hebdomadaire),
le 6, 22°1 C à Dijon, mais 9°7 C à Rouvroy lès Merles dans l'Oise,
le 7, 22°6 C à Langres, mais 10°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 8, 20°2 C à Roville aux Chênes dans les Vosges (record mensuel),
le 9, 18°8 C à Seingbouse en Moselle,
le 10, 7°7 C à Reims,
le 14, 10°3 C à Reims mais 17°7 C à Tavaux dans le Jura,
le 15, 18°1 C au Touquet,
le 18, 6°4 C à Reims,
le 19, 8°4 C à Nevers mais 17°3 C au Touquet,
le 21, 19°4 C à Paris,
le 22, 18°2 C à Ban-de-Sapt dans les Vosges,
le 23, 20°6 C à Waltenheim-sur-Zorn dans le Bas-Rhin,
le 26, 3°1 C à Pontoise (record mensuel), 3°8 C à Esternay dans la Marne,
le 27, 7°8 C à Chalon-sur-Saône mais 16°5 C à Troyes et Beauvais,
le 28, 5°1 C à Pontoise,
le 30, 14°5 C à Charleville-Mézières ;
les minimales dépassent 6 fois 20°C à Besançon (record mensuel) ;
en maximale,
le 1er, 33°3 C à Dorans sur le Territoire de Belfort, 32°3 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, mais 22°8 C à Seingbouse en Moselle,
le 2, 34°4 C à Vassincourt dans la Meuse,
le 3, 37°1 C à Saint-Dizier et à Arc-et-Senans dans le Doubs,
le 6, 37°8 C à Vassincourt dans la Meuse, 37°3 C à Avrée dans la Nièvre, 36°5 C à Dorans sur le Territoire de Belfort,
le 7, 40°C à Aillant sur Tholon dans l'Yonne, 39°5 C à Vassincourt dans la Meuse, 38°1 C à Saint-Dizier, 37°8 C à Changis en Seine-et-Marne, 36°8 C à Arras,
le 9, 34°7 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin, mais 16°C à Oisemont dans la Somme,
le 10, 18°5 C à Boulogne-sur-Mer,
le 10, 19°1 C à Boulogne-sur-Mer,
le 15, 19°5 C à Rocroi dans les Ardennes,,
le 22, 34°4 C à Mulhouse,
le 23, 32°8 C à Autun,
le 24, 16°2 C à Vagney dans les Vosges,
le 25, 13°1 C à Épenoy dans le Doubs, 14°6 C à Saulieu en Côte d'Or,
le 31, 15°4 C à Colmar.
Vague de chaleur 1947-2018
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°7 C avec la vague de chaleur des 8 premiers jours et celle du 20 au 24 août, soit le 4e août le plus chaud depuis 1900, derrière 2003 (+4°2 C), 1997 (+2°1 C) et 1911 (+2°0 C).
Sous des conditions anticycloniques durables, les précipitations sont déficitaires. On note :
le 1er, 47,8 millimètres à Nancy, dont 22,1 millimètres en une heure,
le 7, 66,4 millimètres à Busson en Haute-Marne, dont 49,7 millimètres en une heure,
le 10, 12,5 millimètres au Cap Griz-Nez,
le 13, 44,5 millimètres à Épenoy dans le Doubs, 20,4 millimètres à Saint-Hilaire sur Helpe,
le 14, 15,8 millimètres à la Boissaude-Rochejean dans le Doubs,
le 17, 62,5 millimètres à la Bresse dans les Vosges, 51,8 millimètres à Strasbourg en 4 heures,
le 23, 42,4 millimètres à Lucelle dans le Haut-Rhin,
le 24, 15,6 millimètres à Boulogne sur Mer,
le 25, 14,2 milllimètres à Bussang dans les Vosges, 10,8 millimètres à Boulogne-sur-Mer, 10,7 millimètres à Luxeuil-lès-Bains,
le 26, 16,1 millimètres à Boulogne-sur-Mer,
le 29, 36,6 millimètres à Bains-les-Bains dans les Vosges,
le 31, 21,2 millimètres à Bâle-Mulhouse.
Excédentaires sur le Nord Pas de Calais voire en Lorraine ou dans la région Strasbourgeoise, elles sont très déficitaires ailleurs. On ne relève que 8,2 millimètres à Orléans, soit 85% de déficit.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 20%.
Le vent a soufflé fort sous les orages, notamment sur l'extrême Nord et dans le Haut-Rhin et en Franche-Comté :
le 1er, 61 km/h à Mulhouse,
le 7, 108 km/h à Cambrai dans le Pas de Calais, 105 km/h à Rouvroy en Santerre dans la Somme,
le 8, 121 km/h à Ligneville dans les Vosges,
le 9, 116 km/h à Rodalbe en Moselle,
le 22, 122 km/h à Bâle-Mulhouse,
le 23, 91 km/h à Langres.
Excepté sur le Pas-de-Calais, l'insolation est particulièrement excédentaire sous des conditions anticycloniques prégnantes. On relève : 283 heures à Mathaux dans l'Aube, 294 heures à Nevers mais seulement 185 heures à Lille.
Le nombre de jours ensoiellés (fraction d'insolation supérieure ou égale à 80%) atteint 13 jours à Ligneville dans les Vosges.

L'Été 2018 aura été bien chaud, sec et ensoleillé, notamment sur un large Quart Nord-Est de la France.
L'ensoleillement atteint des niveaux remarquables, proches de 2003 : 793 heures au Touquet, 859 à Langres (885 heures en 1976), 893 heures à Colmar, 911 heures à Dijon (1.017 heures en 1949).
Les températures sont bien excédentaires, parfois plus chauds que 2003 : 20°C à Lille, 19°5 C à Saint-Quentin, 19°2 C à Charleville-Mézières.
On relève aussi un fort assèchement des sols superficiels, lié à une pluviométrie bien déficitaire.
Ainsi, cet été se place en deuxième été le plus chaud depuis 1959, mais loin derrière 2003.
Été 1959-2018

Septembre 2018 a continué sur une note assez chaude (+1°5 C), très sèche et bien ensoleillée.
Les trois premières semaines du mois se déroulent sous un temps plus doux que la normale, avec parfois quelques matinées fraîches ; les derniers jours du mois sont, en revanche, bien fraîches et automnales. On relève :
en minimale,
le 1er, 3°4 C à Charleville-Mézières,
le 3, 15°5 C à Metz,
le 4, 18°C à Dunkerque,
le 5, 17°7 C à Saint-Quentin,
le 6, 18°1 C à Frignicourt dans la Marne,
le 8, 1°8 C à Charleville-Mézières, 3°2 C à Fontainebleau,
le 10, 6°3 C à Autun,
le 12, 19°1 C à Château-Chinon, 18°3 C à Ban de Sapt dans les Vosges,
le 13, 19°3 C à Lons le Saunier,
le 15, 15°C à Cayeux sur Mer dans la Somme,
le 16, 1°5 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 20, 17°6 C au Touquet (record hebdomadaire), mais 6°5 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 22, 4°7 C à Nevers,
le 24, 1°4 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe-et-Moselle,
le 25, -0°9 C à Charleville-Mézières, 1°5 C à Valenciennes (record mensuel), 2°4 C à Arras (record mensuel),
le 26, -2°1 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, -0°3 C à Colmar, 1°4 C à Semur en Auxois en Côte d'Ord (record hebdomadaire),
le 27, -0°2 C à Charleville-Mézières,
le 28, 1°C à Charleville-Mézières,
le 29, 0°8 C à Rancennes dans les Ardennes, 2°5 C à Lillers dans le Pas de Calais, 3°4 C à Rouvroy en Santerre dans la Somme,
le 30, -3°4 C à Charleville-Mézières (record hebdomadaire), -1°3 C à Rouvroy lès Merles dans l'Oise (record mensuel), -0°8 C à Aulnois sous Laon dans l'Aisne (record mensuel), -0°4 C à Valenciennes (record mensuel), -0°2 C à Pontoise (record hebdomdaire), 0°C à Achères dans les Yvelines (record mensuel), 0°5 C à Arras (record mensuel), 0°6 C à Épehy dans la Somme (record mensuel) ;
en maximale,
le 2, 17°7 C à Volmunster en Moselle,
le 3, 21°C à Celles-sur Ources dans l'Aube,
le 4, 18°7 C à Trappes,
le 5, 28°C à Nancy,
le 6, 28°7 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 7, 16°7 C à Boulogne sur Mer,
le 8, 17°5 C à Boulogne sur Mer,
le 9, 31°C à Nemours en Seine-et-Marne,
le 10, 30°7 C à Colmar,
le 11, 31°3 C à Montbard en Côte d'Or, 30°2 C à Orly,
le 12, 33°4 C à Colmar mais 16°C à Calais,
le 13, 30°4 C à Gueugnon en Saône et Loire, 28°1 C à Carspach dans le Haut-Rhin,
le 14, 16°8 C à Boulogne sur Mer,
le 15, 19°1 C à Cayeux sur Mer dans la Somme,
le 17, 31°7 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 18, 31°6 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or, 30°5 C à Metz et Nancy, 29°C à Château-Chinon,
le 19, 30°4 C à Torcy en Saône et Loire (record hebdomadaire), 30°1 C à Tavaux dans le Jura, 30°C à Épinal (record hebdomadaire),
le 20, 30°8 à Varennes Saint-Sauveur en Saône et Loire,
le 22, 12°7 C à Radinghem dans le Pas de Calais,
le 23, 12°5 C à Boulogne sur Mer,
le 25, 15°3 C à Nancy, 15°4 C à Boulogne sur Mer,
le 27, 27°8 C à Prémery dans la Nièvre (record hebdomadaire), 26°9 C à Varennes Saint-Sauveur en Saône et Loire (record hebdomadaire), 23°7 C à Charleville-Mézières,
le 28, 12°8 C à Rancennes dans les Ardennes,
le 30, 24°9 C à Colmar mais 14°5 C à Boulogne sur Mer.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°7 C, soit parmi les dix plus chauds depuis 1900. Depuis plus de 6 mois, l'excédent est remarquable, bien qu'en-deça de 2003 ; une telle succession de 1900 de mois excédentaires fut observée en 1945, 1947, 2003, 2009, 2015, 2017, 2018.
Sous des conditions anticycloniques quasi constantes, les précipitations ont été très rares. On note :
le 4, 18,7 millimètres à Arras, 17,1 millimètres à Rouvroy lès Merles dans l'Oise,
le 6, 51,2 millimètres à Buhl-Lorraine en Moselle, dont 38 millimètres en une heure,
le 14, 5°6 C à Rioz en Haute-Saône,
le 18, 47 millimètres à Orbey dans le Haut-Rhin, dont 45 millimètres en une heure,
le 22, 29,6 millimètres à Radinghem dans le Pas de Calais, 24,2 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 23, 30 millimètres à Kruth dans le Haut-Rhin et 38,6 millimètres à Lille sur les deux derniers jours,
Le déficit pluviométrique varie entre 25% et 75% quasiment partout. Il est plus atténué sur l'Alsace, les Vosges, le Hainaut, et même excédentaire légèrement sur la pointe des Ardennes.
L'assèchement des sols atteint des niveaux rarement atteints depuis juin, dans l'Aisne, le Grand-Est en général et la Bourgogne-Franche-Comté.
Pour la Métropole, le déficit atteint près de 70%, classant ce mois de septembre le 3e plus sec depuis 1959 derrière 1977 et 1985.
Le vent a rarement soufflé fort, excepté près de la Mer du Nord, sur les frontières du Nord et du Nord-Est avec notamment 4 jours de vent fort à Bâle-Mulhouse, spit 3 de plus que la normale, et quelques fortes rafales le 23 à Douzy dans les Ardennes avec 114 km/h, 107 km/h à Belmont dans le Bas-Rhin, et à Margny lès Compiègne dans l'Oise avec 102 km/h.
L'ensoleillement s'est avéré très généreux, en particulier dans le Nord du Bas-Rhin (248 heures à Strasbourg) voire localement dans les Ardennes, avec plus de 50% que la normale. Des records de nombre de jours d'ensoleillement (fraction supérieure à 80%) sont battus à Strasbourg (18 jours), Orléans (17 jours), Troyes (16 jours).

Octobre 2018 reste dans la continuité chaude (+1°7 C), sec et ensoleillé de septembre.
Excepté en début de mois et sur la dernière partie de mois, les températures furent bien excédentaires au cours de ce mois d'octobre. On relève :
en minimale,
le 4, 0°1 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 5, 0°C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 6, 2°9 C à Charleville-Mézières, mais 16°1 C à Lons le Saunier,
le 7, 14°8 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin,
le 8, 1°5 C à Valenciennes, 2°2 C à Beauvais,
le 10, 4°9 C à Lillers dans le Pas de Calais,
le 11, 3°9 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 12, 6°5 C à Colmar,
le 13, 17°2 à Boulogne sur Mer (record mensuel),
le 15, 16°3 C à Creil dans l'Oise (record hebdomadaire),
le 16, 2°C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 17, 1°8 C à Saint-Ouen lès Parey dans les Vosges, 4°C à Charleville-Mézières,
le 18, 3°2 C à Saint-Julien dans le Jura mais 12°4 C à Charleville-Mézières,
le 20, 1°C à Mouzay dans la Meuse, 1°4 C à Charleville-Mézières, 2°3 C à Cayeux sur Mer dans la Somme, 3°2 C à Mulhouse,
le 21, -0°7 C à Charleville-Mèzières,
le 22, -2°5 C à Bâle-Mulhouse,
le 23, -1°C à Luxeuil lès Bains,
le 27, 5°6 C à Autun en Saône et Loire,
le 30, -1°6 C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 31, -3°3 C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 1°6 C à Château-Chinon dans la Nièvre ;
en maximale,
le 2, 9°7 C à Volmunster en Moselle,
le 5, 30°1 C à Gueugnon en Saône et Loire, 28°1 C à Montbard en Côte d'Or (record hebdomadaire),
le 6, 29°4 C à Varzy dans la Nièvre,
le 7, 24°C à Kaysersbourg dans le Haut-Rhin,
le 10, 27°5 C à Varzy dans la Nièvre, mais 14°8 C à Varennes Saint-Sauveur en Saône et Loire,
le 11, 25°7 C à Pontoise (record hebdomadaire),
le 12, 29°4 C à Nevers (record hebdomadaire), 28°4 C à Chablis dans l'Yonne (record hebdomadaire), 28°2 C à Colmar (record hebdomadaire), 27°5 C à Saint-Dizier (record hebdomadaire), 27°4 C à Strasbourg (record hebdomadaire),
le 13, 27°2 C à Mouzay dans la Meuse,
le 15, 27°C au Bourget (record hebdomadaire), 25°1 C à Saint-Quentin (record hebdomadaire),
le 16, 27°1 C à Sens dans l'Yonne et à Varzy dans la Nièvre,
le 17, 24°4 C à Charleville-Mézières, 24°1 C à Saint-Ouen lès Parey dans les Vosges, soit des amplitudes journalières de plus de 20°C,
le 18, 21°C à Saint-Julien dans le Jura,
le 19, 21°7 C à Vernisey en Haute-Saône,
le 20, 21°9 C à Champagnole dans le Jura, 21°2 C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 21, 19°1 C à Charleville-Mézières,
le 22, 19°1 C à Doncourt lès Conflans en Meurthe et Moselle,
le 24, 12°1 C à Châtillon sur Seine en Côte d'Or,
le 27, 7°C à Autun en Saône et Loire,
le 30, 4°7 C à Langres, 5°4 C à Nancy,
le 31, 7°8 C à Colmar.
Les températures excédentaires partout, le sont en particulier du Nord de la Meurthe et Moselle à la région Strasbourgeoise.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 0°9 C, faisant ainsi le 7e mois consécutif excédentaire.
Sous des conditions anticycloniques durables, les précipitations se font rares au cours du mois. On relève :
le 29, 11 centimètres de neige à Château-Chinon,
le 30, chute de neige précoce avec 2 à 5 centimètres en général dans le Nord-Est de la France, 12 centimètres à Liart dans les Ardennes, 18 centimètres à Château-Chinon.
Le déficit pluviométrique est particulièrement important sur la Lorraine (7,4 millimètres à Nancy), la Franche-Comté et le Bas-Rhin.
La sécheresse agricole atteint des niveaux records en Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne et Franche-Comté. Quelques arrêtés de sécheresse hydrologiques sont pris en Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine. Les nappes souterraines sont basses en Alsace et Lorraine également.
Le déficit atteint 10% au niveau de la Métropole.
Le vent rarement soufflé fort globalement.
L'ensoleillement a été très excédentaire partout avec quelques records : 169 heures à Charleville-Mézières et 11 jours d'ensoleillement (fraction supérieure à 80%). On relève aussi 179 heures à Calais, 177 heures à Langres, 173 heures à Colmar.

Novembre 2018 reste bien doux (+1°6 C), assez sec et assez ensoleillé.
Malgré des températures fraîches en début de mois et un coup de froid vers la troisième décade, les températures sont souvent restées confortablement douces pour la saison. On note :
en minimale,
le 1er, 10°8 C à Auxerre,
le 4, -4°2 C à Charleville-Mézières,
le 7, 1°4 C à Dijon,
le 12, 15°3 C à Mâcon (record hebdomadaire), 13°7 C à Nancy (record hebdomadaire),
le 14, -1°8 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 16, -0°1 C à Charleville-Mézières,
le 17, -5°7 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 18, -6°1 C à Luxeuil lès Bains,
le 19, -6°4 C à Luxeuil lès Bains, -5°2 C à Auberive en Haute-Marne,
le 20, -5°5 C à Colmar,
le 23, -4°3 C à Colmar,
le 24, 7°4 C à Troyes,
le 29, 10°5 C à Dunkerque ;
en maximale,
le 1er, 16°1 C à Carspach dans le Haut-Rhin,
le 2, 16°2 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 4, 7°2 C à Lons le Saunier,
le 6, 20°5 C à Changy en Seine-et-Marne, 20°3 C à Lille (record), 19°4 C à Paris,
le 7, 18°3 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 12, 23°C à Saint-Yan en Saône et Loire (record hebdomadaire), 21°6 C à Colmar (record hebdomadaire), 21°2 C à Nancy (record hebdomadaire), 20°5 C à Dijon (record hebdomadaire) et Metz (record hebdomadaire),
le 13, 14°6 C à Strasbourg,
le 14, 5°8 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 15, 6°C à Nancy mais 15°1 C à Bussang dans les Vosges,
le 16, 4°C à Langres,
le 18, 5°C à Mâcon,
le 22, 2°9 C à Saint-Arnoult dans l'Oise,
le 23, 2°3 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 24, 6°C à Nielles lès Bléquin dans le Pas de Calais mais 12°8 C à Colmar,
le 25, 6° C à Lille mais 10°8 C à Luxeuil lès Bains,
le 30, 15°9 C à Colombes dans les Hauts-de-Seine.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°1 C, soit le 8e mois consécutif de température excédentaire.
Le précipitations restent encore discrètes. On relève :
le 13, 12,6 millimètres au Touquet,
Si le Bassin Parisien et l'Orléanais sont plutôt excédentaires, le déficit est important ailleurs, notamment de l'Alsace (21 millimètres à Strasbourg) à la Franche-Comté.
Au niveau de la Métropole, on note un léger déficit.
Le vent a été fort rare au cours de ce mois. On note le 29, 111 km/h au Cap Gris-Nez.
L'ensoleillement reste très généreux au cours de ce mois, en particulier proche des frontières belges du Hainaut au plateau de Longwy avec près de 50% d'excédent. On relève 96 heures d'ensoleillement à Épinal notamment.

Automne 2018 fut bien doux, sec et ensoleillé avec une sécheresse des sols records dans le Nord-Est en Alsace, Lorraine et Franche-Comté, Bourgogne et Champagne-Ardenne.
Au niveau de la Métropole, cet automne se classe au 4e rang des plus doux depuis 1900 avec un excédent de 1°2 C, derrière 2006 (+2°4 C), 2014 (+2°3 C), 2011 (+1°7 C).

Automne 1959-2018Ensoleillement Automne 2018

Décembre 2018 s'est avéré trè doux (+2°9 C), humide et maussade.
Les températures ont été particulièrement douces en dpremière décade, suivi d'un intermède plus frais, avant une période très douce jusqu'à Noël suivi d'une fin plus fraîche. On relève :
en minimale,
le 3, 12°1 C à Lille (record mensuel, depuis l'ouverture de la station en 1944),
le 7, 10°9 C à Strasbourg,
le 8, 10°C au Touquet,
le 11, -2°5 C à Valenciennes,
le 12, -6°6 C à Nancy,
le 13, -7°6 C à Luxeuil lès Bains, -7°3 C à Nevers, -7°C à Dijon,
le 20, 7°2 C à Rancennes dans les Ardennes,
le 22, 11°3 C à Nevers,
le 25, -5°8 C à Luxeuil lès Bains, -5°1 C à Nevers,
le 26, -7°C à Reims,
le 27, -5°5 C à Troyes,
le 28, -4°1 C à Reims,
le 31, 8°7 C à Dunkerque ;
en maximale,
le 1er, 14°5 C à Dunkerque,
le 7, 14°1 C à Colmar,
le 11, 3°1 C à Charleville-Mézières mais 9°3 C à Lille,
le 12, -2°1 C à Lons le Saunier, -1°4 C à Varennes Saint-Sauveur en Saône et Loire,
le 13, -0°6 C à Mâcon,
le 23, 14°4 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 25, 0°6 C à Colmar, 1°5 C à Auxerre,
le 26, -2°3 C à Nancy, -2°1 C à Langres, -1°C à Besançon, -0°5 C à Strasbourg,
le 27, -1°4 C à Chouilly dans la Marne, -1°1 C à Saint-Maurice en Meurthe et Moselle,
le 28, 2°2 C à Paris,
le 29, 10°2 C à Radinghem dans le Pas de Calais,
le 30, 10°2 C à Beauvais,
le 31, 9°7 C à Charleville-Mézières.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°1 C, soit parmi les 10 mois de décembre les plus doux depuis 1900.
Avec un 9e mois consécutif doux, la séquence est inédite depuis 1900.
Excepté dans le Pas de Calais, les précipitations se sont avérées proches ou au dessus des normales. On note :
le 1er, 33 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 2,98, 1millimètres à Belfahy en Haute-Saône, 57,8 millimètres à Levier dans le Doubs,
le 3, 53,1 millimètres à Volmunster en Moselle, 39,6 millimètres à la Bresse dans les Vosges,
le 5, 13 millimètres à Jours lès Baigneux en Côte d'Or,
le 8, 26,2 millimètres à Rocroi dans les Ardennes, 23,7 millimètres à Dorans sur le Territoire de Belfort, 23 millimètres à Belmont dans le Bas-Rhin, 20 millimètres à Champagnole dans le Jura,
le 19, 19,4 millimètres à Bainghen dans le Pas de Calais,
le 20, 39,6 millimètres à Bainghen dans le Pas de Calais,
le 21, 104,8 millimètres au Ballon de Servance en Haute-Saône,
le 23, 85,3 millimètres à Belfahy en Haute-Saône, 83,7 millimètres à Giromagny sur le Territoire de Belfort.
Le vent a été plutôt vigoureux au cours de ce mois avec 4 jours en excès notamment sur l'Est du Territoire. On relève :
le 3, 116 km/h à Étampes dans l'Essonne, 99 km/h à Nancy et Saulieu en Côte d'Or,
le 7, 143 km/h à Oderen dans le Haut-Rhin,
le 8, 103 km/h à Magnanville dans les Yvelines, 93 km/h à Nancy,
le 9, 108 km/h à Chouilly dans la Marne, 92 km/h à Beauvais.
L'insolation a été faiblarde au cours de ce mois avec un déficit souvent de plus de 20%, notamment des Ardennes au Nord de l'Alsace, dans le Sud de la Bourgogne et de la Franche-Comté.

Année 2018 a été la plus chaude depuis le début des relevés au XXe siècle avec de nombreux records de température moyenne annuelle de tombés, avec des précipitations plutôt déficitaires et une insolation très excédentaire (localement 30% dans les Ardennes).
Température - Précipitations 1959-2018