2021 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Année
Temps général Pluvieux Nuageux Nuageux Ensoleillé Pluvieux OrageuxChaud Orageux Maussade NuageuxChaud Nuageux Maussade Pluvieux Pluvieux

Tableau 2021

Saint-Dizier 2021

Janvier 2021 a été assez doux (+1°1 C), pluvieux et plutôt maussade.
Si la première décade s'est avérée froide, la suite du mois a été durablement très douce, avec quelques soubresauts frais. On relève :
en minimale,
le 4, -16°3 C à Maîche dans le Doubs,
le 6, 2°1 C à Charleville-Mézières,
le 9, -9°1 C à Rupt-sur-Moselle dans les Vosges,
le 10, -9°8 C à Luxeuil-lès-Bains, -1°4 C à Bâle-Mulhouse,
le 13, -2°5 C à Nancy,
le 14, -1°5 C à Berg dans le Bas-Rhin, mais 8°4 C à Creil dans l'Oise,
le 15, -10°5 C à Ommeray en Moselle,
le 16, -18°4 C à Buhl-Lorraine en Moselle, -14°5 C à Rouvroy en Woëvre dans la Meuse, -13°5 C à Metz, -12°6 C à Colmar, -11°3 C à Sélestat dans le Bas-Rhin, -11°3 C à Nancy, 10°5 C à Rollainville dans les Vosges, -9°9 C à Charleville-Mézières,
le 11, -3°4 C à Langres,
le 21, 11°C à Cugney en Haute-Saône,
le 31, -1°5 C à Licques dans le Pas-de-Calais ;
en maximale,
le 1er, 0°1 C à Prémery dans la Nièvre,
le 3, -1°5 C à Saulieu en Côte d'Or et 0°2 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 5, -1°1 C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 14, 0°C à Guebwiller dans le Haut-Rhin,
le 15, -1°5 C à Septsarges dans la Meuse,
le 16, -1°9 C à Volmunster en Moselle, -1°8 C à Bussang dans les Vosges,
le 21, 13°4 C à Strasbourg et à Bâle-Mulhouse,
le 25, -0°8 C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 28, 15°6 C à Colmar,
le 31, 2°2 C à Preuschdorf dans le Bas-Rhin.
Au niveau de la Métropole, on relève un léger déficit de 0°1 C (normale : 1981-2010). On relève entre 10 à 15 jours de gel avec quelques fortes gelées entre -10°C et -15°C en Alsace et en Lorraine.
Les précipitations ont été copieuses et très abondantes, en particulier dans les deux dernières décades, avec parfois quelques belles chutes de neige en plaine également, mais temporaires... La fonte de la neige accompagnée de fortes précipitations ont entraîné quelques crues majeures. On note :
le 2, 28°3 C à Calais,
le 11, 22 millimètres à Nielles lès Bléquin dans le Pas de Calais,
le 12, 18 centimètres de neige à Pontarlier dans le Doubs,
le 13, 56,8 millimètres à Kruth dans le Haut-Rhin, 55 millimètres à Gérardmer dans les Vosges, 43,9 millimètres à Cernon dans le Jura, 25,2 millimètres à Abbeville,
le 15, grosses chutes de neige en Alsace et Lorraine : 132 centimètres au Markstein, 95 centimètres au Ballon d'Alsace, 40 centimètres à Ostrott dans le Bas-Rhin, 22 centimètres à Colmar et à Strasbourg,
le 16, 18 centimètres à Liart dans les Ardennes, 12 centimètres de neige à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 11, 30 centimètres à Lembach dans le Bas-Rhin, 21 centimètres à Phalsbourg en Moselle, 10 centimètres à Nancy, 9 centimètres à Charleville-Mézières,
le 29, 64,1 millimètres à Kruth dans le Haut-Rhin.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 40%, avec 20 jours de précipitations soit 8 à 10 jours de pluie de plus que la normale. Un record mensuel est battu à Abbeville avec 115 millimètres. Ce début d'hiver fait partie des plus arrosés depuis 1959 avec des valeurs parfois records pour décembre et janvier cumulés : 343,9 millimètres à Lons le Saunier, 155,6 millimètres à Sélestat dans le Bas-Rhin.
Le vent a globalement peu soufflé fort au cours de ce mois de janvier, 2 à 6 jours de moins que la normale. On relève :
le 19, 109 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 21, 119 km/h à Dunkerque, 106 km/h à Ligneville dans les Vosges,
le 29, 114 km/h à Douzy dans les Ardennes,
L'ensoleillement sous ces conditions très perturbées a été fortement déficitaire, parfois au-delà de 50% au Nord de la Seine, du Sud de l'Alsace à la Franche-Comté : 30 heures à Charleville-Mézières, 35 heures au Touquet.

Février 2021 s'est montré très doux (+2°5 C), assez sec et ensoleillé.
Malgré une vague de froid du 8 au 14 février, le reste du temps, les températures ont été très douces avec une vague de chaleur ensuite. On relève :
en minimale,
le 3, 11°5 C à Saint-Yan en Saône-et-Loire,
le 9, -7°7 C à Rocroi dans les Ardennes, -7°5 C à Saulty dans le Pas-de-Calais, -7°4 C à Valenciennes,
le 10, -11°3 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 11, -16°3 C à Buhl-Lorraine dans le Bas-Rhin, -16°C à Eckartswiller dans le Bas-Rhin, -10°9 C à Nemours en Seine-et-Marne, -10°7 C à Épinal,
le 12, -16°2 C à Bâle-Mulhouse, -11°4 C à Strasbourg, -10°4 C à Langres, -6°5 C à Reims,
le 13, -16°4 C à Bâle-Mulhouse, -15°C à Auberive en Haute-Marne, -12°4 C à Langres,
le 14, -17°C à Bâle-Mulhouse,
le 15, -9°C à Joncherey sur le Territoire de Belfort, -8°7 C à Bâle-Mulhouse,
le 17, 7°6 C à Nancy,
le 21, -4°C à Joncherey sur le Territoire de Belfort,
le 23, 1°5 C à Colmar, mais 13°C à Torcy en Seine-et-Marne,
le 24, 12°3 C à Boulogne-sur-Mer (ancien record : 11°2 C le 4 février 2004),
le 25, -2°1 C à Charolles en Saône-et-Loire mais 9°2 C à Nancy,
le 27, -3°8 C à Charleville-Mézières,
en maximale,
le 7, -0°7 C à Lille,
le 8, -3°7 C à Lille,
le 9, -4°4 C à Saint-Hilaire sur Helpe dans le Nord et à Saulty dans le Pas-de-Calais,
le 10, -6°7 C à Berg dans le Bas-Rhin, -4°8 C à Épinal,
le 11, -2°2 C à Nancy, -1°C à Troyes,
le 12, -4°5 C à la Quarte en Haute-Saône, -4°3 C à Saulieu en Côte d'Or,
le 14, -0°6 C à Dorans sur le Territoire de Belfort,
le 15, 3°4 C à Bâle-Mulhouse,
le 23, 22°C à Saint-Claude dans le Jura et Pouligney-Lusans dans le Doubs, 21°2 C à Saint-Dizier,
le 24, 19°3 C au Touquet (ancien record : 18°5 C le 26 février 2019), 19°6 C à Phalsbourg en Moselle (ancien record : 19°5 C le 24 février 1990), 21°C à Mâcon (ancien record : 20°3 C le 21 février 1960), 22°1 C à Colmar (ancien record : 21°8 C le 25 février 1990),
le 25, 22°2 C à Ebersheim dans le Bas-Rhin.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°5 C, soit le 10e mois de février le plus chaud depuis 1959..
Les précipitations ont été présentes en début de mois avant de devenir ensuite assez rares sous des conditions souvent anticycloniques. On note :
le 2, 54,2 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin, 40 millimètres à Bussang dans les Vosges,
le 3, 38,1 millimètres à Mittlach dans le Haut-Rhin,
le 5, 15,9 millimètres à Waldwisse en Moselle, 12,5 millimètres à Valmy dans la Marne,
le 8, 14 centimètres à Val d'Ajol dans les Vosges, 11 centimètres à Dorans sur le Territoire de Belfort, 5 centimètres de neige à Langres et dans les Ardennes,
le 15, 6,7 millimètres à la Quarte en Haute-Saône, 6,6 millimètres à Essoyes dans l'Aube,
le 18, 21,2 millimètres à Mittlach dans le Haut-Rhin,
Au niveau de la Métropole, on ne relève pas d'anomalie particulière. Colma n'a reçu que 13 millimètres au cours de ce mois, soit un déficit de plus de 50%.
Le vent a très rarement soufflé fort. On note toutefois :
le 3, 110 km/h à Pontoise, 108 km/h à Toussus le Noble dans les Yvelines,
L'ensoleillement a été très généreux, en particulier vers les frontières belges et allemandes avec des excédents de plus de 40% : 111 heures à Charleville-Mézières (+10%), 131 heures à Colmar.

L'Hiver 2020-2021 s'avère doux et humide, avec un excédent de 1°2 C au niveau de la Métropole et des précipitations bien excédentaires.

Mars 2021 a été assez doux (+1°1 C), sec et bien ensoleillé.
Les températures ont fluctué autour des normes de saison globalement autour des deux premières décades, avant un pic de chaleur exceptionnel en fin de mois. On relève :
en minimale,
le 1er, -4°5 C à Charleville-Mézières, -3°6 C à Fontainebleau,
le 2, -5°C à Ommeray en Moselle, -4°6 C à Dambach dans le Bas-Rhin, -3°9 C à Rouvroy lès Merles dans l'Oise,
le 3, -1°8 C à Charleville-Mézières, mais 6°6 C à Belmont dans le Bas-Rhin,
le 4, 1°3 C à Mulhouse,
le 6, -6°9 C à Bonzée dans la Meuse,
le 1, -8°1 C à Bonzée dans la Meuse, -1°1 C à Fontainebleau,
le 8, -1°C à Charleville-Mézières,
le 9, -1°9 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne,
le 11, 9°4 C à Nevers,
le 18, -4°C à Dambach dans le Bas-Rhin,
le 19, -4°1 C à Eternoz dans le Doubs,
le 20, -6°4 C à Bourdons-sur-Rognon en Haute-Marne,
le 21, -12°8 C à Mouthe dans le Doubs, -3°5 C à Luxeuil-lès-Bains,
le 22, -2°1 C à Nevers,
le 23, -3°1 C à Courdimanche dans l'Essonne,
le 24, -1°9 C à Nevers,
le 28, -3°4 C à Nevers,
le 29, 8°2 C à Dunkerque,
le 30, -2°C à Linay dans les Ardennes, mais 13°4 C à Lormes dans la Nièvre,
le 31, 14°1 C à Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire (record mensuel), 13°6 C à Lormes dans la Nièvre (record mensuel),
en maximale,
le 1er, 16°9 C à Château-Chinon,
le 3, 19°4 C à Ham sur Meuse dans les Ardennes, 19°2 C à Melun, 18°C à Abbeville mais 5°9 C à Dunkerque,
le 4, 5°3 C à Nielles-lès-Bléquin dans le Pas-de-Calais,
le 5, 3°1 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin, 4°1 C à Val de Meuse en Haute-Marne,
le 20, 4°3 C à Munster dans le Haut-Rhin,
le 21, 5°8 C à Épinal, 6°1 C à Colmar,
le 23, 10°5 C à Strasbourg,
le 22, 4°8 C à Langres,
le 24, 19°2 C à Nevers,
le 25, 19°1 C à Ebersheim dans le Bas-Rhin,
le 28, 9°9 C à Boulogne sur Mer,
le 29, 23°8 C à Troyes,
le 30, 21°1 C à Saint-Dizier (record mensuel), 26°5 C à Fougerolles en Haute-Saône (record mensuel), 26°C à Frignicourt dans la Marne (record mensuel), 24°1 C à Saint-Julien dans le Jura (record mensuel),
le 31, journée la plus chaude depuis 1900 en France (24°1 C contre 23°2 C le 30 mars 2011) , 21°3 C à Colmar (record mensuel), 26°8 C à Sens (record mensuel), 26°3 C à Strasbourg (record mensuel), 26°1 C à Troyes (record mensuel), 26°C à Nancy (record mensuel) et Paris (record mensuel), 25°1 C à Besançon (record mensuel), 24°9 C à Dijon (record mensuel), 24°8 C à Lille (record mensuel), 24°4 C à Charleville-Mézières (record mensuel).
Au niveau de la Métropole, l'excédent est à peine de 0°2 C. Le gel a été un peu plus fréquent que la normale de 3 à 6 jours avec plus de 10 jours de gel voire 18 au cours de ce mois de mars.
Excepté un peu en deuxième décade, les précipitations ont été discrètes sous un temps anticyclonique durable.
le 3, 18 millimètres à Jaméricourt dans l'Oise, 13,1 millimètres à Epehy dans la Somme,
le 4, 12 millimètres à Rancennes dans les Ardennes,
le 13, 53,8 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 14, 29 millimètres à Vagney dans les Vosges,
le 16, 19,3 millimètres à Recey sur Ource en Côte d'Or, 15 millimètres à la Vôge lès Bains dans les Vosges.
On relève néanmoins à Rupt sur Moselle dans les Vosges, 128,2 millimètres soit un excédent localisé de plus de 50%.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint près de 50% avec 2 à 8 jours de précipitations de moins que la normale, soit parmi les 10 mois de mars les plus secs depuis 1959.
Avec une courte période agitée en début de deuxième décade, le vent a soufflé fort modérément au cours de ce mois de mars. On relève :
le 10, 91 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 11, 126 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 21, 90 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 28 ,16 km/h à Calais, 13 km/h à Dunkerque.
Sous un temps anticyclonique durable, l'ensoleillement est excédentaire de plus de 25% sur la moitié Nord : 198 heures au Touquet (>50%) avec 5 à 1 jours de temps très ensoleillés supérieurs à la normale.

Avril 2021 a été frais (-0°1 C), sec et très ensoleillé.
Excepté la chaleur en début de mois et de manière moindre en troisième semaine, le reste du mois s'est révélé particulièrement frais. On relève :
en minimale,
le 3, -2°9 C à Ommeray en Moselle,
le 4, -4°9 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 5, -4°2 C à Semoutiers-Montsaon en Haute-Marne,
le 6, -8°3 C à Bourdons-sur-Rognon en Haute-Marne (record mensuel), -6°9 C à Beauvais (record mensuel), -5°4 C à Orléans (record mensuel), -3°5 C à Rouffach dans le Haut-Rhin (record mensuel),
le 1, -1°8 C à Auberive en Haute-Marne (record mensuel), -6°1 C à Beauvais, -4°2 C à Fontaine-lès-Vervins dans l'Aisne (record mensuel),
le 8, -4°4 C à Mâcon (record mensuel),
le 13, -5°5 C à Licques dans le Pas de Calais (record mensuel),
le 14, -6°1 C à Saint-Loup sur Aujon en Haute-Marne,
le 15, -5°2 C à Châtillon sur Seine etn Côte d'Or,
le 23, -2°C à Charleville-Mézières, -1°2 C à Lillers dans le Pas de Calais et à Luxeuil-lès-Bains, -0°8 C à Reims,
le 24, -3°8 C à Bourdons-sur-Rognon en Haute-Marne,
le 25, -1°C à Lesse en Moselle,
le 26, -2°5 C à Charleville-Mézières,
le 21, -2°1 C à Auberive en Haute-Marne,
le 28, -2°9 C à Mourmelon le Grand dans la Marne et à Ommeray en Moselle,
le 30, -3°1 C à Mourmelon le Grand dans la Marne et à Doncourt-lès-Conflans en Meurthe-et-Moselle ;
Les gelées notamment fortes ont été très excédentaires : 19 jours à Charleville-Mézières, 14 jours à Beauvais (record mensuel).
en maximale,
le 2, 1°5 C à Bainghen dans le Pas-de-Calais,
le 3, 1°3 C au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 4, 1°1 C à Boulogne-sur-Mer,
le 5, 4°1 C à Villette en Meurthe-et-Moselle,
le 9, 22°2 C à Dornes dans la Nièvre,
le 13, 1°3 C à Giromagny sur le Territoire de Belfort,
le 14, 1°3 C à Berg dans le Bas-Rhin et 1°8 C à Phalsbourg en Moselle,
le 15, 1°8 C à Boulogne-sur-Mer,
le 16, 5°4 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin, 6°C à Phalsbourg en Moselle,
le 18, 9°5 C à Carspach dans le Haut-Rhin,
le 19, 8°2 C à Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais, 9°6 C à Waltenheim-sur-Zorn dans le Bas-Rhin,
le 20, 1°5 C à Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 21, 8°C à Doncourt-lès-Conflans en Meurthe-et-Moselle,
le 22, 10°2 C à Dunkerque,
le 23, 11°6 C à Dunkerque,
le 24, 11°8 C à Dunkerque,
le 25, 8°8 C au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 26, 8°5 C au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 28, 23°6 C à Strasbourg,
le 29, 8°2 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 30, 6°3 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 0°1 C. Les températures minimales atteignent un déficit de 1°6 C soit au 3e rang le plus froid depuis 50 ans derrière 1913 et 1986.
Sous un temps durablement anticyclonique, les précipitations sont assez faibles. On relève :
le 5, 5,6 millimètres à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin,
le 19, 10,1 millimètres à Lunéville en Meurthe-et-Moselle.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 50%, soit parmi les 10 plus secs de ces 50 dernières années derrière 1982, 1984, 2011.
De même, le vent a rarement soufflé fort.
Mais l'ensoleillement est bien excédentaire entre 25% et 50%.

Mai 2021 est resté bien frais (-0°9 C), très humide et maussade.
Excepté en fin de première décade et en fin de mois, le temps est resté durablement froid. On relève :
en minimale,
le 3, -3°8 C à Douzy dans les Ardennes (record mensuel),
le 5, -0°4 C à Charleville-Mézières et à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 1, -2°2 C à Doullens dans la Somme,
le 8, -2°4 C à Dambach dans le Bas-Rhin,
le 9, 3°3 C à Charleville-Mézières,
le 11, 11°4 C à Douzy dans les Ardennes,
le 15, 3°6 C à Reims,
le 16, 6°4 C à Mâcon,
le 20, 1°2 C à Nevers,
le 24, 1°2 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 21, 2°1 C à Douzy dans les Ardennes,
le 28, 2°C à Mourmelon le Grand dans la Marne, 2°9 C à Mulhouse,
le 29, 2°6 C à Auberive en Haute-Marne, 3°6 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 30, 4°4 C à Épinal.
Les gelées sont plus fréquentes que la normale et parfois records.
en maximale,
le 2, 12°2 C à Colmar,
le 5, 9°3 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 6, 6°8 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 1, 10°5 C à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais,
le 9, 30°8 C à Fessenheim dans le Haut-Rhin,
le 10, 12°1 C à Saint-Yan en Saône-et-Loire,
le 11, 20°1 C à Lille,
le 11, 13°6 C à Dorans dans le Territoire de Belfort,
le 19, 11°4 C à Fougerolles en Haute-Saône,
le 24, 22°3 C à Strasbourg,
le 25, 11°1 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 26, 11°C à Épinal;
le 21, 14°9 C à Volmunster en Moselle.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 1°3 C, soit le 2e plus froid derrière 2013 (-2°3 C) avec 2010.
Les précipitations ont été copieuses et fréquentes. On note :
le 2, 6,8 millimètres à Neuf-Brisach dans le Haut-Rhin,
le 4, 54,4 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin, 29,8 millimètres à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 6, 82,9 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 10, 93,8 millimètres à Saint-Julien dans le Jura, 59,6 millimètres à Epenoy dans le Doubs,
le 14, 24,8 millimètres à Chamblanc en Côte d'Or,
le 16, 42,9 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin, 31,5 millimètres à Nemours en Seine-et-Marne,
le 11, 51,2 millimètres à Mittlach dans le Haut-Rhin, 45,6 millimètres à Remiremont dans les Vosges, 43 millimètres à Plancher lès Mines en Haute-Saône,
le 18, 19,9 millimètres à Fontainebleau, 11,4 millimètres à Courouvre dans la Meuse, 16,4 millimètres à Braine dans l'Aisne,
le 22, 35,4 millimètres à Roubaix dans le Nord,
le 24, 25,8 millimètres à Wy-Dit dans le Val d'Oise, 22,8 millimètres à Rocroi dans les Ardennes,
le 26, 42,6 millimètres à Remiremont dans les Vosges.
Le cumul mensuel atteint 321,5 millimètres à Giromagny sur le Territoire de Belfort (record mensuel).
Le nombre de jours de précipitations est souvent record : 20 jours à Saint-Arnoult dans l'Oise, 19 jours à Bainghen dans le Pas-de-Calais, 18 jours à Dourdan dans l'Essonne, à Nemours en Seine-et-Marne, à Amilly dans le Loiret, à Soulaines dans l'Aube, à Chargey lès Gray en Haute-Saône, 11 jours à Nonsard dans la Meuse, 16 à Steenvoorde dans le Nord,
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 30% et par endroit parmi les 5 mois de mai les plus humides depuis 50 ans.
Sous ce temps dépressionnaire, le vent a souvent soufflé fort et en nombre record. Le nombre de jours de vent fort atteint : 12 jours à Nancy et Beauvais. On relève :
le 3, 122 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 4, 133 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 11, 96 km/h à Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire,
le 22, 98 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 26, 80 km/h à Colmar.
Excepté vers la Somme et le Nord-Pas-de-Calais (249 heures au Touquet), l'insolation est déficitaire, notamment Alsace-Lorraine : 165 heures à Strasbourg.

Le printemps 2021 se révèle finalement assez frais et assez sec, plutôt bien ensoleillé.

Juin 2021 s'est avéré particulièrement chaud (+3°1 C), bien humide et orageux et globalement assez ensoleillé.
Les deux premières décades, notamment le milieu de mois ont été très chaudes, suivies d'une dernière décade bien fraîche. On relève :
en minimale,
le 1er, 3°2 C à Charleville-Mézières,
le 3, 18°1 C à Roubaix dans le Nord,
le 4, 19°5 C à Varennes Saint-Sauveur en Saône-et-Loire,
le 5, 16°1 C à Brumath dans le Bas-Rhin,
le 1, 6°6 C à Licques dans le Pas-de-Calais,
le 8, 16°2 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 10, 1 millimètres à Mourmelon-le-Grand dans la Marne,
le 12, 8°9 C à Lametz dans les Ardennes,
le 13, 5°8 C à Charleville-Mézières,
le 14, 4°9 C à Charleville-Mézières,
le 15, 1°9 C à Dambach dans le Bas-Rhin,
le 11, 20°C à Vatry dans la Marne,
le 18, 21°1 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 24, 15°2 C à Luxeuil-lès-Bains,
le 28, 18°1 C à Strasbourg,
en maximale,
le 2, 30°9 C à Watten dans le Nord,
le 5, 13°5 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 1, 24°1 C à Roubaix dans le Nord,
le 10, 15°3 C au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 16, 33°8 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 11, 34°3 C à Colmar,
le 18, 35°C à Brumath dans le Bas-Rhin,
le 22, 13°C à Méaulte dans la Somme,
le 23, 14°9 C à Boulogne-sur-Mer,
le 25, 15°1 C à Boulogne-sur-Mer,
le 30, 14°4 C à Langres.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°C soit le 5e mois de juin le plus chaud depuis 1900 avec un point d'orgue le 16 où on atteint une valeur de 24°2 C (+5°9 C d'anomalie) soit la deuxième valeur la plus élevée relevée aussi tôt dans le mois derrière le 14 juin 2003 (24°6 C).
Les températures minimales (15°C) se situent au 3e rang des plus chaudes derrière juin 2003 (16°6 C) et juin 2011 (15°3 C).
En raison des perturbations orageuses très présentes (entre 10 et 15 jours) en début et en dernière partie de mois, les précipitations ont été copieuses. On note :
le 2, 19 millimètres à Joigny dans l'Yonne avec des coulées de boue dont 56,3 millimètres en une heure, 55 millimètres à Persan dans le Val d'Oise,
le 3, 48,5 millimètres à Nancy,
le 4, 61,1 millimètres à Saint-André en Terre Plaine dans l'Yonne, 60,6 milliètres à Semur en Auxois en Côte d'Or, 59,9 millimètres à Signy le Petit dans les Ardennes,
le 5, 35,5 millimètres à Dole, 26,6 millimètres à Preuschdorf dans le Bas-Rhin, 22,1 millimètres à Rodalbe en Moselle,
le 8, coulées de boue dans le Haut-Rhin, 40,8 millimètres à Rouffach dans le Haut-Rhin, 39,2 millimètres à Russey dans le Doubs, 21 millimètres à Mélisey en Haute-Saône,
le 9, 61 millimètres à Autun en Saône-et-Loire, dont 39,4 millimètres en une heure,
le 11, 21,5 millimètres à Luzy dans la Nièvre,
le 18, 35,1 millimètres à Radinghem dans le Pas-de-Calais,
le 19, 58 millimètres à Changis sur Marne en Seine-et-Marne, 21,1 millimètres en six minutes à Saint-Maur des Fossés dans le Val de Marne,
le 21, pluies diluviennes à Beauvais, 53,1 millimètres à Saint-Yan en Saône-et-Loire, 43,2 millimètres à Amiens, 42 millimètres à Prémery dans la Nièvre,
le 24, 54,8 millimètres à Behonne dans la Meuse, dont 25 millimètres en une heure,
le 25, 29,6 millimètres à Joinville le Pont dans le Val de Marne,
le 28, 44 millimètres à Fagnières dans la Marne, 31,1 millimètres à Humières dans le Pas-de-Calais, 35,5 millimètres à Rancennes dans les Ardennes,
le 29, chutes de grêle spectaculaire dans les Vosges (Plombières les Bains) et coulées de boue en Moselle, 52 millimètres à Fougerolles Saint-Valbert en Haute-Saône, dont 21,3 millimètres en une heure, 49,2 millimètres à Rouvroy en Santerre dans la Somme dont 25,8 millimètres en une heure,
le 30, 28,8 millimètres à Le Puix sur le Territoire de Belfort, 26,8 millimètres à la Bresse dans les Vosges, 25 millimètres à Grandfontaine dans le Bas-Rhin.
Excepté en Moselle et un peu dans le Gâtinais, les précipitations ont été bien excédentaires.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint plus de 50%, soit le 4e mois de juin le plus arrosé depuis 50 ans, en raison d'une activité pluvio-orageuse intense.
Des records mensuels sont battus : 205,3 millimètres (212%) à Saint-Yan en Saône et Loire, 155,5 millimètres (236%) à Saint-Dizier (156 millimètres en 1910), 149,2 millimètres (194%) à Châtillon sur Seine en Côte d'Or, 148,1 millimètres (245%) à Saint-Quentin, 131,6 millimètres (266%) à Villacoublay dans les Yvelines.
Le vent a rarement soufflé fort. On relève :
le 2, 81 km/h à Rouvroy lès Merles dans l'Oise,
le 19, 131 km/h à Isles-lès-Villenoy en Seine-et-Marne, 131 km/h à Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire, 129 km/h à Clamecy dans la Nièvre, 119 km/h à Meaux en Seine-et-Marne, ,
Excepté dans le Pas de Calais et la pointe Nord, ainsi que la Franche-Comté et en Bourgogne (200 heures à Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire), l'insolation a été un peu plus excédentaire que la normale (240 heures à Orléans, 248 heures à Colmar).

Juillet 2021 a été un peu plus doux (+0°6 C - NDLR : 1961-1990), exceptionnellement humide et bien maussade.
Surtout au niveau des maximales, les températures se sont avérées fraîches du 3 au 11 et du 24 au 31, ne laissant qu'une semaine particulièrement estivale, chaude et ensoleillée. Le milieu de mois est ainsi frais (12 au 16) et particulièrement humide. On relève :
en minimale,
le 2, 1°6 C à Charleville-Mézières,
le 3, 8°1 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 20, 10°1 C à Charleville-Mézières,
le 21, 1°9 C à Buhl-Lorraine en Moselle, 11°1 C à Reims,
le 22, 10°2 C à Linay dans les Ardennes,
le 28, 16°1 C à Rancennes dans les Ardennes ;
en maximale,
le 1er, 19°1 C à Strasbourg,
le 3, 21°1 C à Strasbourg,
le 16, 11°3 C à Auxerre,
le 26, 19°2 C à Boulogne-sur-Mer,
le 21, 18°C à Saint-Aubin dans l'Essonne,
le 29, 11°1 C au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais
Au niveau de la métropole, on relève un léger déficit de 0°1 C. Il faut remonter à juillet 2014 pour retrouver un mois de juillet du même acabit.
Des pertubations humides se sont succédées une bonne partie de mois sauf du 11 au 23, d'où un excédent de 8 à 15 jours de plus que la normale. On relève :
le 1er, 8,8 millimètres à Saint-Léger dans les Yvelines,
le 4, 40,9 millimètres à Doullens dans le Pas de Calais, 31,5 millimètres à Douai, 34,5 millimètres à Nitting en Moselle,
le 5, 30,5 millimètres à Romilly sur Seine dans l'Aube, 25,8 millimètres à Château-Chinon,
le 8, 31,9 millimètres à Torpes en Saône-et-Loire, 32,1 millimètres à Tavaux dans le Jura,
le 9, 6 millimètres à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 13, 98,3 millimètres à Grisy dans l'Aisne, 94,1 millimètres à Germaine dans la Marne,
le 14,des records mensuels de pluie en 24 heures ont été battus : 86,4 millimètres à Erneville aux Bois dans la Meuse, 19,3 millimètres à Saint-Dizier, 61,2 milliètres à Nancy,
le 15, 69,3 millimètres à Ivrey dans le Jura, 63,5 millimètres à Zehnacker dans le Bas-Rhin, 46,9 millimètres à Maubeuge,
le 16, 42 millimètres à Médière dans le Doubs, 32,1 millimètres à Lons-le-Saunier,
le 24, 13,4 millimètres à Errouville en Meurthe-et-Moselle, 48 millimètres à Fiefs dans le Pas-de-Calais,
le 25, 34 millimètres à Eaubonne dans le Val d'Oise, 26,1 millimètres à Steenvoorde dans le Nord,
le 26, 34,5 millimètres à Lillers dans le Pas-de-Calais,
le 21, 48,4 millimètres à Dompierre sur Authie dans la Somme,
le 28, 9,4 millimètres à Nitting en Moselle ;
Des records mensuels du nombre de jours de précipitations ont été battus à Mâcon avec 15 jours.
Excepté ponctuellement du Cambraisis au Santerre, les précipitations ont été copieuses, en particulier du Barrois au plateau lorrain.
Au milieu du mois de juillet, des inondations catastrophiques ont lieu en Belgique, Ouest de l'Allemagne, mais également dans le Nord-Est de la France, en particulier dans le Barrois.
Au niveau des précipitations, on relève un excédent de près de 50%, soit un mois de juillet parmi les 10 plus arrosés sur la période 1959-2021. En le couplant à juin, c'est le troisième plus arrosé depuis 1959, comparable à 1911 mais loin derrière 1981 avec des records pour certaines stations depuis leur ouverture : 289,2 millimètres à Saint-Dizier, 255,6 millimètres à Roissy ; de manière remarquable : 361,3 millimètres à Lons-le-Saunier, 316,1 millimètres à Chaumont, 313,9 millimètres à Besançon, 261,9 millimètres à Charleville-Mézières, 213,6 millimètres à Villacoublay dans les Yvelines et à Saint-Quentin,
Le vent a rarement soufflé fort au cours du mois. On note :
le 23, 109 km/h au Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire,
le 24, 134 km/h au Mont-Saint-Vincent en Saône-et-Loire, 104 km/h à Tavaux dans le Jura, 102 km/h à Chamblanc en Côte d'Or,
le 28, 85 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 29, 80 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 30, 104 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais.
Sous des conditions perturbées, l'insolation s'est avérée déficitaire, excepté de l'Artois aux Flandres. On relève seulement : 181 heures à Troyes, soit 20% de déficit.

Août 2021 a été globalement dans les normales de saison (+0°3 C), sec et maussade.
Les températures ont été contrastées, mais plutôt fraîches durablement, excepté du 10 au 15 et plus ponctuellement autour du 20 et 25. On relève :
en minimale,
le 4, 1°5 C à Rouvroy-en-Santerre dans la Somme, 8°1 C à Fontainebleau,
le 11, 6°6 C à Reims,
le 19, 16°8 C à Reims,
le 20, 11°1 C à Strasbourg,
le 26, 5°2 C à Breuvannes-en-Bassigny en Haute-Marne mais 15°5 C à Roubaix dans la Nord,
le 28, 15°6 C à Calais,
le 29, 3°5 C à Besain dans le Jura, mais 16°1 C à Dunkerque,
le 30, 16°5 C à Dunkerque,
le 31, 11°1 C à Dunkerque ;
en maximale,
le 1er, 11°4 C à Guebwiller dans le Haut-Rhin,
le 8, 11°3 C à Boulogne-sur-Mer, 11°9 C à Saint-Martin-du-Mont en Côte d'Or,
le 10, 18°2 C à Boulogne-sur-Mer,
le 11, 18°3 C à Boulogne-sur-Mer,
le 12, 19°4 C au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 11, 11°2 C à Lille,
le 18, 11°4 C à Langres, 11°8 C à Luxeuil lès Bains,
le 19, 16°4 C à Rocroi,
le 20, 18°9 C à Boulogne-sur-Mer,
le 29, 14°6 C à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin,
le 31, 19°4 C à Munster dans le Haut-Rhin.
Au niveau de la Métropole, les températures affichent un déficit de 0°5 C, soit le plus frais depuis 2014.
Excepté sur la première partie du mois, les précipitations ont été plutôt déficitaires en raison de conditions anticycloniques durables. On note :
le 1er, 31,5 millimètres à Ebersheim dans le Bas-Rhin, 22,9 millimètres à Nielles-lès-Bléquin dans le Pas-de-Calais, 22,3 millimètres à Roubaix dans le Nord, 21,5 millimètres à Fragnes la Loyère en Saône-et-Loire, 21,1 millimètres à Nemours en Seine-et-Marne,
le 2, 31,5 millimètres à Waldwisse en Moselle, 36 millimètres à Wy dit Joli Village dans le Val d'Oise,
le 3, 40,5 millimètres à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 4, 40,2 millimètres à Watten dans le Nord,
le 5, 38,3 millimètres à Rupt-sur-Moselle, 32,5 millimètres à Plancher-lès-Mines en Haute-Saône, 21,1 millimètres à Amnéville en Moselle,
le 9, 19 millimètres à Pontru dans l'Aisne,
le 10, 10,5 millimètres à Bainghen dans le Pas-de-Calais,
le 14, 16,5 millimètres à Palinges en Saône-et-Loire,
le 15, 31,1 millimètres à Ebersheim dans le Bas-Rhin
le 16, 14,1 millimètres à Orbey dans le Haut-Rhin, 1,6 millimètres à Wangenbourg-Engenthal dans le Bas-Rhin, 6,3 milllimètres à Luxeuil-lès-Bain, 5,6 millimètres à Roubaix,
le 11, 5,8 millimètres à Humières dans le Pas-de-Calais,
le 18, 6 millimètres à Courrouvre dans la Meuse, 5 millimètres à Belmont dans le Bas-Rhin, 3,2 millimètres à Blécourt en Haute-Marne,
le 21, 30,1 millimètres à Seingbouse en Moselle, 22,1 millimètres à Fraisans dans le Jura,
le 22, 26,1 millimètres à Boulogne-sur-Mer, 22,8 millimètres à Volmunster en Moselle,
le 23, 12,2 millimètres à Esternay dans la Marne,
le 26, 5,6 millimètres à Bainghen dans le Pas-de-Calais,
le 28, 19,3 millimètres à Buhl-Lorraine en Moselle, 14,2 millimètres à l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine, 8,1 millimètres à Ligneville dans les Vosges,
le 29, 1,8 millimètres à Grandfontaine dans le Bas-Rhin,
le 30, 23,1 millimètres à Charleville-Mézières, 1,6 millimètres à Strasbourg.
L'Alsace Bossue ou le département du Nord Pas-de-Calais est plutôt excédentaire avec quelques cumuls locaux supérieurs de 25% à 15% à la normale (1 à 6 jours de plus de précipitations), le déficit est prégnant ailleurs, en particulier vers l'Orléanais et l'Île de France ou le Nivernais (1 à 6 jours de moins de précipitations).
Au niveau de la Métropole, le déficit pluviométrique atteint 40%, continuant la série commencée en 2016, et se plaçant en 6e position des plus secs depuis 1959.
Néanmoins, en raison des mois précédents, les sols superficiels sont bien humides où il faut remonter à la fin de l'été 2016 pour retrouver une situation plus humide.
Le vent fort est quasi absent du mois d'août. On relève :
le 8, 92 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas-de-Calais,
le 15, 121 km/h à Saint-Maurice-aux-Forges en Meurthe-et-Moselle
L'insolation a été déficitaire au cours de ce mois, avec un déficit global de plus de 10%, parfois plus de 20% comme à Épinal (144 heures soit 35% de déficit), soit 6 à 12 jours de temps peu ensoleillés (5 jours de plus que la normale).

L'Été 2021 s'avère assez arrosé, un peu plus chaud que la normale et à un ensoleillement à peine de saison.
Température & Précipitations Été 1958-2021

Septembre 2021 est un mois bien chaud (+2°1 C), aux précipitations disparates et ensoleillé.
Malgré un coup de fraîcheur vers le début de la troisième décade et en toute fin de mois, les températures ont été bien supérieures aux normales avec deux pics de chaleur du 5 au 9 et du 13 au 15. On relève :
en minimale,
le 1er, 4°9 C à Buhl-Lorraine en Moselle, mais 16°4 C à Dunkerque,
le 4, 10°C à Colmar,
le 9, 20°1 C à Bucey-lès-Gy en Haute-Saône (record mensuel),
le 10, 19°2 C à Joinville-le-Pont dans le Val de Marne, 18°3 C à Dizy dans la Marne,
le 11, 11°5 C à Dunkerque, 16°9 C à Saint-Yan en Saône-et-Loire, 16°6 C à Saint-Dizier, 16°C à Rollainville dans les Vosges,
le 15, 18°C à Juniville dans les Ardennes,
le 16, 18°C à Branges en Saône-et-Loire mais 7°7 C à Troisvilles dans le Nord,
le 17, 5°9 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne,
le 18, 5°3 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne, 6°1 C à Colmar,
le 21, 5°C à Doullens dans la Somme,
le 22, 3°C à Champagnole dans le Jura, 4°4 C à Valenciennes,
le 23, 1°5 à Saint-Ouen-lès-Parey dans les Vosges, 1°8 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne et à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 24, 3°4 C à Bourdons-sur-Rognon en Haute-Marne mais 16°7 C à Dunkerque,
le 29,4 4°4 C à Auberive en Haute-Marne,
le 30, -0°4 C au Chesne dans les Ardennes ;
en maximale,
le 1er, 11°3 C à Rancennes dans les Ardennes,
le 6, 30°C à Tergnier dans l'Aisne (record mensuel),
le 8, 33°C à Dornes dans la Nièvre,
le 9, 28°8 C à Colmar,
le 10, 19°1 C à Lons-le-Saunier,
le 11, 18°2 C à Boulogne-sur-Mer,
le 16, 24°6 C à Watten dans le Nord,
le 17, 24°4 C à Watten dans le Nord,
le 18, 25°1 C à Watten dans le Nord,
le 27, 16°9 C à Boulogne-sur-Mer.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 2°C, soit le troisième excédent le plus important des 50 dernières années avec septembre 1981, mais derrière septembre 2006 et 2016 (+2°4 C).
Les précipitations sont assez rares au cours de ce mois. On note :
le 4, 28 millimètres à Fismes dans la Marne,
le 5, 30 millimètres à Saint-Claude dans le Jura, 11,5 millimètres à Giromagny sur le Territoire de Belfort, 6,6 millimètres à Melleroy dans le Loiret,
le 11, 13 millimètres à Colmar,
le 18, 49,9 millimètres à Lorris dans le Loiret,
le 19, 58 millimètres Intville la Guétard dans le Loiret, à 51 millimètres à Ormoy la Rivière en Essonne,
le 20, 20,9 millimètres à Lugny en Saône-et-Loire,
le 26, 46,6 millimètres à Val-de-Meuse en Haute-Marne,
le 27, 11,3 millimètres à Lesse en Moselle, 8 millimètres à Fontaine-lès-Vervins dans l'Aisne, 7,5 millimètres à Trappes dans les Yvelines.
Le nombre de jours de pluie est parfois supérieur à la normale de 2 à 8 jours, avec près de 15 jours de pluie en Île de France ou dans l'Orléanais. Les passages de pluie plus rares au Nord de la Seine, le déficit atteint parfois plus de 50% en Alsace-Lorraine, les Hauts-de-France avec 11,8 millimètres à Oisemont dans l'Oise.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 10%.
Le vent fort a été moins fréquent que la normale (2 à 6 jours de moins que la normale) sous de bonnes conditions anticycloniques ; on note le 28, 100 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais.
L'insolation a été plutôt bien généreuse avec des excédents de 25% à 40% du nord-est de l'Île de France à la frontière belge, au Grand-Est et au nord de la Franche-Comté, avec notamment 233 heures à Colmar.

Octobre 2021 a eu globalement des températures de saison (+0°4 C), aux précipitations contrastées mais au temps bien ensoleillé.
À quelques exceptions près en début, et en troisième décade, les températures minimales ont été plus froides que la normale, tandis que les températures maximales ont été plutôt plus fraîches en première quinzaine, et bien douces en deuxième quinzaine. On relève :
en minimale,
le 1er, -0°9 C à Auberive en Haute-Marne,
le 10, -1°8 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 11, -2°4 C à Buhl-Lorraine en Moselle, -1°4 C à Erckartswiller dans le Bas-Rhin,
le 13, -0°9 C à Doncourt-lès-Conflans,
le 14, 9°9 C à Dunkerque,
le 15, 12°5 C à Boulogne-sur-Mer mais -1°3 C à Autun en Saône-et-Loire,
le 16, 0°C à Épinal,
le 17, -3°5 C à Auberive en Haute-Marne, -2°2 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 18, -2°2 C à Buhl-Lorraine en Moselle,
le 25, -3°4 C à Mourmelon le Grand dans la Marne,
le 30, 0°5 C à Haguenau dans le Bas-Rhin ;
en maximale,
le 2, 15°1 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 10, 10°5 C à Saulieu en Côte d'Or, 10°6 C à Phalsbourg en Moselle,
le 14, 11°5 C au Mont-Saint-Vincent,
le 15, 12°7 C au Val d'Ajol dans les Vosges,
le 16, 11°2 C à Strasbourg,
le 17, 10°3 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 18, 8°1 C à Waltenheim dans le Bas-Rhin, 11°3 C à Chamblanc en Côte d'Or,
le 22, 8°2 C à Linthal dans le Haut-Rhin,
le 25, 9°6 C à Rocroi dans les Ardennes mais 20°C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 27, 19°1 C à Bucey lès Gy en Haute-Saône, mais 7°4 C à Lons-le-Saunier et 8°5 C à Varennes Saint-Sauveur en Saône-et-Loire,
le 28, 8°1 C à Errouville en Meurthe-et-Moselle,
le 30, 7°C à Preuschdorf dans le Bas-Rhin.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 0°1 C.
En raison de conditions anticycloniques durables, les précipitations ont été rares sauf en début de mois et globalement sur la dernière décade. On note :
le 2, 54,9 millimètres à Magnanville dans les Yvelines, 55,5 millimètres à Ivry le Temple dans l'Oise, 31,2 millimètres à Plessier-Rozainvillers dans la Somme, 33,8 millimètres à Troisvilles dans le Nord, 33,2 millimètres à Pontru dans l'Aisne, 32,3 millimètres à Charleville-Mézières,
le 6, 11,8 millimètres au Ménil dans les Vosges, 7,6 millimètres à Villette en Meurthe-et-Moselle,
le 12, 8,2 millimètres à Grandfontaine dans le Bas-Rhin,
le 13, 4,2 millimètres à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 17, 5 millimètres à Cauroy dans les Ardennes, 1,2 millimètre à Seltz en Moselle,
le 20, 45 millimètres à Dun-lès-Places dans la Nièvre,
le 25, 19,3 millimètres à Boulogne-sur-Mer,
le 26, 10,5 millimètres à Ivrey dans le Jura,
le 30, 37,9 millimètres à Saint-Symphorien de Marmagne en Saône-et-Loire.
Les précipitations ont été plus rares de 2 à 6 jours par rapport à la normale. Le territoire est bien déficitaire, excepté du Vexin à l'Avesnois et dans la vallée de la Saône.
Au niveau de la Métropole, les précipitations atteignent un déficit de 10%.
Excepté lors du passage de la tempête Aurore les 20 et 21, le vent a rarement soufflé fort. On relève :
le 8, 94 km/h au Ballon de Servance en Haute-Saône,
le 20, 121 km/h à Villette en Meurthe-et-Moselle, 125 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais, 121 km/h à Nangis en Seine-et-Marne, 108 km/h à Orléans,
le 21, 121 km/h à Chouilly dans la Marne et à Waltenheim sur Zorn dans le Bas-Rhin, 114 km/h à Nancy, 113 km/h à Blécourt en Haute-Marne, 111 km/h à Seingbouse en Moselle,
Sous des belles conditions anticycloniques, le soleil a été très généreux. On relève ainsi 181 heures à Langres, 191 heures à Dijon avec des endroits à plus de 60% d'un mois d'octobre normal.

Novembre 2021 s'est caractérisé par des températures autour des normales (-0°1 C), un temps bien maussade mais bien sec.
À travers les normes trentenaires, on observe une première et dernière décade bien fraîche, tandis que la deuxième décade fut particulièrement douce. On relève :
en minimale,
le 3, -0°2 C à Watten dans le Nord et à Saint-Quentin en Tourmont dans la Somme,
le 10, -6°4 C à Mourmelon-le-Grand dans la Marne,
le 13, -1°C à Berg dans le Bas-Rhin,
le 19, 12°C au Touquet mais -6°2 C à Mouthe dans le Doubs,
le 22, -1°C à Cauroy dans les Ardennes,
le 23, -5°5 C à Porcelette en Moselle,
le 25, -7°6 C à Buhl-Lorraine dans le Bas-Rhin,
le 30, -16°2 C à Chaux-des-Prés dans le Jura ;
en maximale,
le 4, 4°7 C à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 8, 6°C à Douzy dans les Ardennes,
le 13, 8°3 C à Luxeuil lès Bains,
le 16, 4°9 C à Langres,
le 18, 5°2 C à Errouville en Meurthe-et-Moselle,
le 19, 3°1 C à Arbois dans le Jura,
le 20, 3°1 C à Lons-le-Saunier,
le 26, 1°2 C à Lignéville dans les Vosges,
Les Flandres, le Pas de Calais et l'Ouest de la Somme restent au peu au-dessus des normes contrairement au reste de la zone.
Au niveau de la Métropole, les températures atteignent un déficit de 0°7 C. Il faut remonter à 2007 pour retrouver un mois de novembre plus frais.
Les gelées ont été un peu plus fréquentes que la normale mais sans atteindre de forte intensité.
Sous des conditions durablement anticycloniques, les précipitations s'avèrent peu abondantes et peu fréquente. On note :
le 3, 27,5 millimètres à Nielles-lès-Bléquin dans le Pas-de-Calais,
le 4, 50 millimètres à Watten dans le Nord,
le 6, 11,2 millimètres à Noyelles sur Mer dans la Somme, 7,8 millimètres à Attin dans le Pas-de-Calais,
le 26, 22 centimètres de neige à Château-Chinon, 5 centimètres à Langres et à Ligneville dans les Vosges, 1 centimètre de neige à Melun, 28,4 millimètres à Remiremont dans les Vosges, 28,2 millimètres à Hallencourt dans la Somme,
le 27, 44,4 millimètres à Fiefs dans le Pas-de-Calais, 43,7 millimètres à Watten dans le Nord,
le 29, 11,6 millimètres à Fiefs dans le Pas-de-Calais,
le 30, 23,3 millimètres à Saales dans le Bas-Rhin, 13,2 millimètres à Nielles-lès-Bléquin dans le Pas-de-Calais.
Si le territoire fut bien sec, le centre du Pas de Calais au Dunkerquois un excédent entre 25% et 75%.
Au niveau de la Métropole, le déficit atteint 30%, soit parmi les 10 plus secs depuis 50 ans.
Sous les conditions stables, le vent a rarement soufflé fort. On relève toutefois,
le 1er, 101 km/h à Boulogne-sur-Mer,
le 30, 105 km/h au Cap-Gris Nez dans le Pas-de-Calais,
L'insolation s'avère disparate : bien excédentaire de l'Orléanais aux Ardennes jusqu'au frontière de la Sarre et en Haute-Marne, elle fut bien déficitaire ailleurs.

L'Automne 2021 est conforme aux températures attendues en cette saison, mais plutôt déficitaires en précipitations.
Température & Précipitations Automne 1958-2021

Décembre 2021 s'est caractérisée par la douceur (+2°6 C), un temps bien humide et plutôt maussade.
Les températures ont tourné autour des normales au cours des deux premières décades, avant un épisode froid avant Noël et un exceptionnel pic de douceur en fin d'année. On relève :
en minimale,
le 1er , 8°1 C à Watten dans le Nord,
le 13, 9°5 C à Calais,
le 14, 8°8 C au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais,
le 16, 9°8 C à Watten dans le Nord,
le 18, -5°9 C à Épinac en Saône-et-Loire mais 6°5 C à Calais,
le 20, 6°5 C à Dunkerque,
le 21, -22,2°C à Mouthe dans le Doubs, -9°C à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône,
le 22, -19°3 C à Chaux-lès-Prés dans le Jura, -5°3 C à Roubaix dans le Nord,
le 23, -8°8 C à Dambach dans le Bas-Rhin,
le 26, 1°9 C à Roubaix dans le Nord, mais 8°1 C à Besançon,
le 30, 13°3 C à Roissy (record) ,Saint-Quentin (record) et Metz (record), 13°C à Charleville-Mézières (record) et à Lille (record),
le 31, 12°4 C à Calais ;
en maximale,
le 5, 1°4 C à Rocroi dans les Ardennes,
le 12, 2°6 C à Bussang dans les Vosges, mais 13°2 C à Calais dans le Pas-de-Calais,
le 13, 1°8 C à Tavaux dans le Jura,
le 21, -1°4 C à Troyes,
le 22, -3°1 C à Scheibenhard dans le Bas-Rhin,
le 26, 6°5 C à Sélestat dans le Bas-Rhin,
le 30, 17°4 C à Dijon (record),
le 31, 15°7 C à Aumont dans la Somme (record).
La fin d'année 2021 fut la plus douce jamais enregistrée depuis 1947. Au niveau métropolitain, la moyenne atteint 10°7 C pulvérisant 2002 (10°5 C) et 2015 (9°8 C).
Indice Thermique Nationale 24/12 au 31/12 1947-2021
La journée du 30 décembre (8°1 C) est la deuxième plus douce jamais relevée pour un mois de décembre depuis 1900, derrière le 16 décembre 1989 (9°1 C).
Le nombre de jours de gel est inférieur de 3 à 7 jours par rapport aux normales.
Au niveau de la Métropole, l'excédent atteint 1°3 C.
Les précipitations furent assez abondantes sur la première et la dernière partie de mois. On note :
le 1er, 50,2 millimètres à Sewen dans le Haut-Rhin,
le 2, 10 centimètres de neige à Mouthe dans le Jura, 35,8 millimètres à Mittlach dans le Haut-Rhin,
le 6, 13,3 millimètres à Boulogne-sur-Mer,
le 10, 53,7 millimètres à Plancher lès Mines en Haute-Saône,
le 27, 38,6 millimètres à Château-Chinon dans la Nièvre,
le 30, 9,7 millimètres à Plancher-lès-Mines en Haute-Saône, 6,8 millimètres à Vagney dans les Vosges.
De l'Est des Hauts-de-France à la Lorraine, jusqu'à la plaine d'Alsace, les précipitations sont plutôt déficitaires, alors qu'elles affichent un excédent ailleurs.
Au niveau de la Métropole, nous atteignons les normes saisonnières.
Excepté sur les caps du Pas de Calais et du Dunkerquois, le vent a rarement soufflé fort. On relève :
le 17, 75 km/h à Bessey en Chaume en Côte d'Or, 62 km/h à Villersexel en Haute-Saône,
le 28, 126 km/h au Cap Gris-Nez dans le Pas de Calais, 104 km/h à Mulhouse,
le 30, 79 km/h à Calais,
le 31, 77 km/h à Boulogne-sur-Mer.
L'insolation est fortement déficitaire au cours de ce mois de décembre du Nord Pas de Calais (29 heures au Touquet), à la Picardie (36 heures à Beauvais) puis en Bourgogne et Franche-Comté. La plaine d'Alsace, l'Orléanais et le Sud-Est de l'Île de France connaissent un excédent parfois marqué.

L'Année 2021 s'avère plus douce et plus humide que la normale, marquant une rupture avec les années précédentes, puisqu'il faut remonter à 2013 pour retrouver des conditions plus fraîches et plus humides.